Bourque, Ghislain : « La retrempe référentielle »

68

 

 


2. Échange par construction

    Un second essai qui échappe à la conversion sémantique, porte à penser que, par-delà l'incohérence de base (« Léonard » ne peut devenir une « scie »), l'échange va advenir. En la circonstance, le déblocage se trouve à se présenter par voie de détection phonique. Ou, pour être plus précis, dès lors que sera repéré le travail accompli sur le paramètre phonique

    « ...Léonard devint scie. »

rendant ainsi lisible la référence à celui qui, artiste et homme de science, savait travailler le bois, à savoir : Léonard de Vinci ! Écho sonore, en effet, qui fait apparaître la référence, par initiation, sous les auspices d'un calembour, mais non moins par une relance lexicale, récurrente en l'affaire, allant de « sciant » à « scie »... arrive à faire apparaître la référence en raison du fait que celle-ci par deux fois se motive :

        
  • une première fois lorsque réglée sur un voisinage équivoque, elle réalise un placement de trois termes : lesquels, se montrant inefficaces sur le paramètre sémantique, se plaisent à convoquer du sens par initiation sonore :

        Léonard devint scie

        Léonard de Vinci

        

  • une seconde fois quand, réglé sur une formulation d'emprunt (un proverbe), elle requiert en son lieu une affectation détournée. Sur le modèle, en effet de

        « c'est en forgeant qu'on devient forgeron »

    l'énoncé se fait un nid syntaxique au prix d'une sévère entorse logique...

        « c'est en sciant que Léonard devint scie ».

    Et c'est en exploitant cette entorse que le sens va accroître sa valeur quand, faisant fi de la cohérence, il arrive par cohésion à faire apparaître le référent.

    Ce qui conduit à penser que parfois, pour se réaliser, l'échange doit rendre possible la construction du référent.

    Pour qu'un texte, ou un fragment, prenne de la valeur, il aura fallu y détecter, par où le sens vient à se présenter. C'est-à-dire sous quel aspect son travail se montre le plus efficacement réglé.

    Cet effort de détection, on l'aura compris, se trouve tout entier imbriqué dans la procédure échangiste. Laquelle, forte d'une conviction à la pièce, ici, fait apparaître par stricte conversion le sens, là, le fait transparaître selon divers mécanismes de construction.

    À proportion des mesures déployées pour que l'échange se réalise, la lecture devient le site d'investissements variables et pas toujours aisément contrôlables. L'opération qui consiste à fixer le cours du sens, à déterminer la valeur (dans un cas, requise, dans un autre, conquise), court toujours le risque de dérapages polarisés. Tout investissement lectoral en effet, exhibe quelque propension à trop expressément orienter sa quête référentielle.




Page - 1      Page + 1


AS/SA nº 2 (11.1996), Article 4 : Page 5 / 9


© 1996 AS/SA

E-mail to the editors
Pour écrire à la rédaction

22.11.1996