Dubois, Richard : « Brouillards sémiotiques et brouillages politiques »

81




    Mais d'abord, donc, un mot du « flottement » sémantique des origines, qui perdure, et que je vois engendrer un malentendu de taille.

    Pour les uns, le schéma de Jakobson est « un modèle de la communication verbale » (Bateson et al., 1981 : 19) ; pour d'autres, plus « généralistes », ledit schéma décrit « l'acte même de communiquer » (Ducrot et Todorov, 1972 : 427), ce qui déborde largement le domaine verbal ; pour d'autres enfin, il englobe les « éléments nécessaires à toute communication linguistique » (Dubois et al., 1991 : 216). Même remarque.

    Je crois personnellement qu'il faudrait oublier les prétentions universalistes du système, et souligner un enjeu de taille. De deux choses l'une : ou bien le schéma de Jakobson n'a de sens qu'en littérature et dans les autres arts, ce que je crois - mais alors il faudrait l'appeller comme tel schéma de communication littéraire puisque là en effet le référent-monde, contextualisé, importe moins que « le langage pour son propre compte » ;1 ou bien il se prétend « linguistique », universel, et oblige à une re-nomination et une re-distribution des éléments du système.

    Plus récemment et plus près de nous, Paul Siblot, au colloque « Le référent », relève pour notre plaisir les divers pôles de signification du terme en question : le référent, rappelle-t-il, désigne parfois les choses (Petit Robert), les objets du monde réel (Greimas, Courtés), parfois les objets d'une classe délimités par un concept (Mounin), parfois les objets de pensée (J. Dubois), les événements réels (Greimas), ailleurs les « idéologèmes »2 (Dubois), ailleurs encore le « designatum » de la relation signe-objet (Dubois), et, retour à la bonne vieille réalité : les objets du monde observable (Mounin).

1  Mais on obtient alors une proposition fortement idéologique : pur contexte, réduit à la marge, le référent-monde n'est jamais « message »... [POUR RETOURNER AU TEXTE]

2  Le terme ne désigne pas seulement « le monde perçu de l'intérieur des formations idéologiques » (texte distribué par le conférencier) qui permet encore à n'importe qui de dire que ce n'est pas de cela qu'il s'agit, mais, selon Kristeva (1969 : 53), la fonction intertextuelle « matérialisée » au niveau de la structure du texte et qui donne, tout au long, « ses coordonnées historiques et sociales ». [POUR RETOURNER AU TEXTE]




Page - 1      Page + 1


AS/SA nº 2 (11.1996), Article 6 : Page 2 / 8


© 1996 AS/SA

E-mail to the editors
Pour écrire à la rédaction

22.11.1996