« Éditorial d'introduction thématique »



Anne Übersfeld

Université Paris III





POÉTIQUE ET PRAGMATIQUE : LE DIALOGUE DE THÉÂTRE

La sémiotique du théâtre est une activité difficile. D'abord l'analyse du récit ne peut s'y faire selon le modèle canonique du schéma actantiel sans de profondes modifications ; le théâtre étant par nature agonistique et conflictuel, on y trouvera presque toujours deux ou plusieurs schémas, en concurrence ou en opposition. Ensuite la pratique théâtrale fait travailler ensemble deux systèmes de signes différents, avec redondances et différences.
Le théâtre n'est ni le mime, ni le spectacle, ni la performance, ni la danse. Le théâtre, c'est tout cela à la fois - plus la parole. La parole, ce qui nous rend humains et non animaux. Notre analyse sera donc d'abord de la parole, point de départ de toute pratique théâtrale, - parole sous la forme d'une parole dialoguée, relation interpersonnelle. La caractéristique de la parole dialoguée au théâtre, contrairement aux autres formes de la parole « littéraire » (à l'intérieur par exemple d'une oeuvre romanesque ou lyrique), c'est qu'elle nécessite une pratique de lecture particulière, qui ressortit si l'on veut à une « sémiologie sauvage », celle du lecteur qui construit sa représentation imaginaire, à l'aide des signes produits par le dialogue, celle surtout du comédien dont la pratique repose sur cette « analyse sauvage ». Selon quelles procédures peut se faire une telle analyse?


La relation théâtrale

1). Le dialogue de théâtre apparait le mime de paroles « possibles », d'échanges « réels » dans la vie, mais il est aussi un texte second (selon la terminologie de Bakhtine), un artefact, et en tant que tel, il est un objet esthétique qui demande au spectateur une perception esthétique. Le dialogue de théâtre n'est donc pas entendu seulement comme l'échange de deux ou plusieurs voix, il est perçu comme un poème non seulement comme un véhicule d'idées et de sentiments, mais comme une combinatoire d'images et de sonorités, ressortissant à une analyse poétique.

2) Le dialogue de théâtre est une succession d'échanges conversationnels, dépendant d'une linguistique de l'énonciation, l'énonciation étant « mise en fonctionnement de la langue par un acte individuel d'utilisation ».

3) la parole théâtrale est une parole active. Chaque énoncé (chaque réplique d'un personnage) n'a pas seulement un sens, il a une action, il modifie les conditions de l'échange. L'élément essentiel de tout énoncé théâtral c'est l'acte de langage qu'il produit et qui détermine la suite du dialogue. Ce qui fait d'une part que le dialogue de théâtre n'est pas conversation, mais production d'action, de l'autre que l'analyse du dialogue est d'abord détermination de la suite des actes de langage. L'analyse du dialogue de théâtre ressortit à la pragmatique, c'est-à-dire à l'analyse des conditions et du fonctionnement de la communication. Relevé des actes de langages dans leur succession, mais aussi analyse des contrats qui permettent et sous-tendent l'échange dialogué. D'autant que l'écriture théâtrale est une écriture économique où tout énoncé a sa force.

114





Page - 1     Page + 1


AS/SA Nº 3, EDITORIAL : Page 1 / 5

© 1997, AS/SA

E-mail to the editors
Pour écrire à la rédaction

1997.05.03