Cyrano de Bergerac, ou la tragédie du nez


Claudine Elnécavé1

Université de Haïfa





Cyrano de Bergerac, « Pièce gaie, allante, qui mêle l'héroïsme et la grâce, est un excellent drame romantique » (Lanson et Tuffrau, 1953: 744). Cyrano de Bergerac n'est-elle vraiment qu'une « pièce gaie », traitant d'héroïsme ?

Cyrano Parfumé, pièce minimaliste de l'Espagnol Joseph-Angel (1989a, 1989b), permet d'en douter. Cette dernière pièce a la forme d'un nez et est écrite sur du papier rose. Au premier abord, on a un mouvement de surprise, car en l'ouvrant, on est agressé par une forte odeur de parfum. Le premier mouvement de surprise passé, en regardant plus attentivement cette étonnante pièce de Joseph-Angel, on est piqué par la curiosité de relire le texte de Rostand (1930). Et, oh! Surprise! on s'aperçoit que dès le début, Rostand annonce la couleur rose de façon à peine perceptible, qui ne se révèle qu'à l'aide d'une lecture très attentive. Le mot « rose » revient tout le long du texte de Rostand tel un leitmotiv:



__________

1. Dr. Claudine Elnécavé, professeur au Département de langue et littérature françaises, Université de Haïfa, 31905 Haïfa, Israël. [RETOUR]








Page - 1     Page + 1



AS/SA Nº 8, Article 6 : Page 1 / 7


© 1999, Applied Semiotics / Sémiotique appliquée

E-mail to the editors
Pour écrire à la rédaction

1999.12.04