Picasso, Mallarmé et l'élaboration de l'espace scriptural et pictural moderne
d'« A la nue » à « Ulysse et les sirènes »




David Mendelson1

Université de Tel-Aviv





C'est en pensant très personnellement à Claude Gandelman (« Za'l ») que j'ai repris ici un sujet que j'ai abordé il y a une vingtaine d'années dans un Colloque qu'il avait organisé, avec Michel Elial, à l'Université Ben-Gourion du Néguev et qui portait sur « la Lisibilité et la Visibilité »2. Il a activement participé, avec Louis Marin et Hubert Damisch, invités de France, au débat qui a suivi cet exposé.

Je m'y suis attaché à l'intérêt tout à fait particulier que Picasso a porté à l'oeuvre de Mallarmé depuis l'époque où il a fréquenté les cafés symbolistes de Barcelone jusqu'à la fin de sa vie. Lorsque Maeght a demandé à Matisse d'illustrer les Poésies de Mallarmé, il en a été blessé et celui-ci lui a proposé, pour apaiser sa rancune, d'illustrer Le Chef-d'oeuvre inconnu, de Balzac. Il a alors acheté une édition originale de ces Poésies et l'a transformée en une sorte de journal intime et de carnet de travail où il a inscrits des faits significatifs de sa vie. Le 25 avril 1945, par exemple, il a coupé sa fameuse mèche couleur aile-de-corbeau et il a attaché une telle importance à ce geste qu'il l'a raconté à Brassaï (1964: 174) et à André Malraux (1974: 97sq) et qu'il l'a commémoré dans un dessin (cf. Boeck et Sabartès 1955: 247)





Figure 1: © Succession Picasso



en forme de triptyque, autrement dit de « Memento mori », où il a représenté, au centre, un portrait de Mallarmé, à gauche, l'un de ses « Tombeaux », le « Tombeau d'Edgar Poë » (Mallarmé 1945: 70) et, à droite, une large tache noire, représentative, selon le poème, de la mort, du cosmos et de l'infini. Il a ensuite dessiné d'autres « Portraits » de Mallarmé (Europe 1976) et peint quelques autres oeuvres qu'il a rapportées à ses poésies (Johnson 1977).


______________

1. David Mendelson, Professeur d'Université, Département de Français, Université de Tel Aviv, 69978 Ramat Aviv, Israël, Fax 972 3 6415153. [RETOUR]

2. Université de Beersheba, Colloque international, « Lisibilité et visibilité », 26 avril-3 mai 1981. [RETOUR]








Page - 1     Page + 1



AS/SA Nº 8, Article 8 : Page 1 / 7


© 1999, Applied Semiotics / Sémiotique appliquée

E-mail to the editors
Pour écrire à la rédaction

2000.01.12