Denis Bachand: « Hybridation et métissage sémiotique »

518






La carte routière, qui représenterait selon Cohen (1995 : 77-105) l'un des procédés d'orientation privilégié du multimédia, viendra tout naturellement compléter le tableau et sera utilisée comme repère pertinent au propos. L'adaptatrice y recourt comme écran de navigation permettant au lecteur-interacteur d'effectuer différentes trajectoires qui sont autant de montages variés d'une progression narrative conduisant à la résolution finale par touches successives.






Chacune de ces adaptations commande des explorations de niveaux de difficulté variables. Une analyse de réception plus poussée nous indiquerait laquelle de ces oeuvres offre le plus de résistance et de satisfaction en fonction du degré d'autorité estimé que différentes catégories d'utilisateurs ressentent en les parcourant. On pourrait par exemple évaluer le niveau de maîtrise effectif de l'interacteur en mesurant les occurrences de sélection, la pondération de l'incidence des choix sur la poursuite de la démarche, et l'étendue des choix proposés. Nous pourrions également nous interroger sur les effets en retour de l'utilisation de ces cédéroms sur la lecture des oeuvres originales. Ce qui nous permettrait d'ouvrir le débat sur l'intermédialité des supports et les mérites comparés des uns et des autres sur la structuration, la transmission et l'acquisition des savoirs.






Page - 1      Page + 1



AS/SA Nº 9, Article 4 : Page 8 / 10


© 2000, Applied Semiotics / Sémiotique appliquée

E-mail to the editors
Pour écrire à la rédaction

2000.06.18