Le devenir d'un saint




Ekaterina Averianova

Université de Tumen (Sibérie)









Dans les cultures indo-européennes on distingue trois types d'activité sociale ou trois « fonctions », selon Georges Dumézil :


par-delà les prêtres, les guerriers et les producteurs, et plus essentiellement qu'eux, s'articulent les « fonctions » hiérarchisées de souveraineté magique et juridique, de force physique et principalement guerrière, d'abondance tranquille et féconde (Dumézil 1995 : 46).

L'article présent a pour objectif de révéler les valeurs propres à la fonction supérieure.

L'espace de la vie des saints, comme celui du conte merveilleux, est articulé en espace familier ou sacré/ espace étranger ou profane. Le héros, Nikita, demande au supérieur du monastère des Grottes de Kiev la permission de s'enfermer, pour passer du monastère à la grotte, dans un séjour constant que l'on pourrait comparer à un séjour du bogatyr en « rase campagne. » La porte de la grotte marque une discontinuité dans l'espace : le centre de l'espace sacré se trouve dans l'église du monastère, près de l'autel, et la grotte, à l'extérieur du monastère, représente l'espace profane. L'opposition le « soi » / « l'autre » est présentée par Mircéa Éliade comme :

sacré vs profane.

être vs paraître

(le soi) / (l'autre)



La relation valorise négativement « l'autre », placé dans le mode du « mensonge. » Le « carré » des modalités de la « véridiction » est le suivant :








494






Page - 1     Page + 1



AS/SA Nº 9, Article 2 : Page 1 / 8


© 2000, Applied Semiotics / Sémiotique appliquée

E-mail to the editors
Pour écrire à la rédaction

2000.06.19