Blaise Cendrars

 

Contrastes

Les fenêtres de ma poésie sont grand'ouvertes sur les
boulevards et dans ses vitrines
Brillent
Les pierreries de la lumière
Écoute les violons des limousines et les xylophones des
linotypes
Le pocheur se lave dans l'essuie-main du ciel
Tout est taches de couleur
Et les chapeaux des femmes qui passent sont des comètes
dans l'incendie du soir

Contrasts

The windows of my poetry are wide open to the
boulevards and in the showcases
Shine
The precious stones of light
Listen to the violins of the limousines and the xylophones of the
linotypes
The painter washes himself in the hand towel of the sky
Everything is splashes of colour
And the hats of the passing women are comets
in the fire of the evening