Table principale



Table secondaire





Cours n°11
Histoire : 1871-1914. Le Symbolisme et la Belle Époque


Introduction to French Studies -- Pascal Michelucci -- FRE 180Y (LO301)



Cours 1 | Cours 2 | Cours 3 |
Cours 4 | Cours 5 | Cours 6 | Cours 7 | Cours 8 |
Cours 9 | Cours 10 | Cours 11 | Cours 12 | Cours 13 |



COURS N°11
Histoire : 1871-1914. Le Symbolisme et la Belle Époque

      Alors que la science progresse et que la société française subit une crise matérialiste (foi dans le progrès matériel, affaiblissement des valeurs religieuses et familiales), de nombreux scandales agitent le pays. Les auteurs, dans une position sociale nouvelle, s'insèrent mal dans la France modernisée et cherchent à définir de vraies valeurs (religieuses, esthétiques).

1871
Échec de la Commune de Paris.

1870's
Le gouvernement adopte une politique d'« ordre moral ». Progrès technologique rapide : invention du téléphone, de la lampe électrique, de la locomotive, de la pellicule photo ; en France, de la voiture à essence (1891), du cinéma (1895), de l'avion (1897)...

1880
Jules Ferry modifie l'enseignement scolaire (gratuit, obligatoire de 6 à 13 ans, laïc).

1880's
Période du Boulangisme (les nationalistes antiparlementaires projettent un coup d'état).

1884-
Le divorce devient légal. Lois sur la liberté syndicale, sur le travail des enfants (moins de 12 ans interdit ; maximum de dix heures au-dessus de 12 ans) et l'inspection du travail (la journée de travail est légalement abaissée à 12 heures).

1893
L'affaire de Panama : de nombreux hommes politiques sont condamnés pour corruption.

1894-1906
     L'affaire Dreyfus perturbe le pays. Un militaire juif alsacien est condamné, après un procès injuste, pour avoir censément vendu des documents à l'Allemagne : on le déporte en Guyane. L'opinion publique est très divisée : les dreyfusards (Zola, la Ligue des droits de l'Homme) veulent un vrai procès ; les ultranationalistes et les antisémites tentent de résister à ce qu'ils appellent « L'Internationale juive » (les socialistes, qu'ils croient être alliés aux grandes banques d'Europe). En 1899 et en 1906, Dreyfus sera gracié. Cette affaire très grave et importante donne de la force aux Républicains, qui forment une alliance avec la gauche et arrivent au pouvoir.

1889
La tour Eiffel fait une sensation lors de la grande exposition universelle des sciences et techniques.

1905
Einstein formule la théorie de la relativité. Freud théorise sur l'inconscient.
     L'église est officiellement séparée de l'état français par une loi controversée.

1906
     Création de l'impôt sur le revenu et du Ministère du Travail. Le progrès social ralentit, car les dépenses militaires augmentent fortement (comme dans toute l'Europe) : il y a une grande rivalité entre l'Angleterre et l'Allemagne. Les alliances économiques et militaires se multiplient : France-Angleterre-Russie vs Allemagne-Italie-Autriche-Hongrie.

1914-1918
     La France est inquiète car la guerre menace (on augmente le service militaire obligatoire de 2 à 3 ans). Quand l'Autriche déclare la guerre, tous les grands pays d'Europe sont attirés dans la guerre à cause des alliances. C'est la guerre des tranchées qui dure pendant plusieurs années, contre toute attente, pour arrêter la progression de l'armée allemande. Pour résister au blocus, les Allemands déclenchent un plan de guerre sous-marine : les États-Unis, qui se sentent menacés, interviennent à leur tour dans la guerre en 1917.
     En 1918, la France gagne la guerre (1,5M de morts ; 3M de blessés) ; les dégats sont énormes (champs inutilisables, bâtiments détruits...). A cause de ses dévastations, cette guerre a été un grand traumatisme pour la population qui y a souvent été impliquée au premier degré.




 

Le Symbolisme et la « Belle Époque ».

     Le Symbolisme (culminant à la fin des années 1880) connaît une renommée internationale et marque irrémédiablement la poésie moderne. Le Symbolisme tente de dépasser le monde visible et sensible (réaliste), et la conception de la poésie comme une simple forme conventionnelle.

     L'esthétique symboliste essaie d'atteindre par la poésie un univers merveilleux et harmonieux, rempli de musique et de beauté. Elle veut provoquer par des objets symboliques des impressions et des pensées nuancées et fines. La suggestion esthétique (sons, associations d'idées ou de sensations), le mystère autour de la chose présentée et son effet sur l'esprit, la manière de dire valent plus que ce qui est dit. L'idée et le signe sont préférés à la chose réelle. La musicalité est donc un souci premier.

1. La poésie symboliste et les poètes maudits :

2. La fiction en réaction contre le réalisme/naturalisme :

  1. Les décadents
  2. Les religieux, conservateurs et engagés :
  3. Les romanciers de l'exotisme :

3. Le théâtre :

  1. Le théâtre de boulevard : succès populaire. Comédies basées sur des situations de la vie de tous les jours.
    Labiche, Sardou, Courteline, Feydeau, Rostand...

  2. Le théâtre symboliste :
    • Maurice Maeterlinck : L'Oiseau bleu (1909), Pelléas et Mélisande (1892).
    • Paul Claudel (catholique) : Tête d'or (1889), Partage de midi (1906), L'Annonce faite à Marie (1912).

  3. La comédie :
    Alfred Jarry : farces bouffonnes et rabelaisiennens. Ubu Roi (1896).


GRIMOIRE-FRE 180Y
©Pascal Michelucci
Créé le 25 juillet 1996. Mis à jour le 8 mars 1999.