Table principale



Table secondaire





Utilisation du dictionnaire (2)

Introduction to French Studies -- Pascal Michelucci -- FRE 180Y (LO301)



| 1. Le dictionnaire français | 2. Le dictionnaire bilingue | 3. Exercice |



2. Les renseignements du dictionnaire bilingue.

  Le Robert & Collins. Dictionnaire français-anglais, anglais-français. Senior, 3è éd., sous la dir. de Beryl T. Atkins et al., Paris-Scarborough, Dictionnaires le Robert-HarperCollins Publishers, 1993, xxxviii-886 -72 -961 p. et 46 pages d'annexes


  Comme on peut le voir à sa pagination, le dictionnaire bilingue est un livre compliqué, qui comporte plusieurs parties où l'on rencontre des renseignements différents.

  1.   Une préface et une introduction suivies d'une section intitulée « Comment utiliser le dictionnaire ». En effet, les pages xviii à xxxi contiennent les explications de la disposition des entrées (numéros et lettres), la signification des symboles et des abréviations, et aussi des distinctions établies par la typographie.
      Familiarisez-vous avec les entrées clairement commentées aux pages xviii, xix, xx et xxi.
      Étudiez l'entrée correspondant à BALL (xix), puis consultez la même entrée dans la section English-French p. 48.
    1. Que signifient les symboles *** ? Que cela indique-t-il sur l'emploi de ces mots dans vos travaux universitaires ?
    2. Que signifient les chiffres en exposant ? les chiffres dans des carrés gris ?
    3. Que signalent les mots en italiques entre parenthèses ? Où se trouve la liste complète de ces mots dans votre dictionnaire ? Ces indications sont-elles importantes (comparez : meatball et [potato] ball) ?
      Ouvrez maintenant à l'entrée BALLE dans la section français-anglais p. 72 et expliquez les symboles que vous y rencontrez.


  2.   La deuxième section de votre dictionnaire est la partie qui vous permet de traduire les termes de français en anglais. Elle vous sera utile surtout pour la lecture et l'étude des textes, pour fournir le vocabulaire dans la langue que vous parlez le plus couramment.

      Prenons l'entrée TRAVAILLER p. 836 :
    1. Donnez la structure de l'entrée.
    2. Selon cette structure, les gens sont-ils les seuls à « travailler » en français ? Que cela entraîne-t-il pour l'anglais ?
    3. Tous les gens qui sont occupés à « travailler » se livrent-ils à la même activité en anglais ? Cela peut-il, selon vous, poser des difficultés de compréhension ?

      Prenons l'entrée FORT p. 358.
    1. Donnez la structure de l'entrée.
    2. Selon cette structure, le mot « fort » est-il toujours associé au même genre de mots ?
    3. Faites une liste organisée des mots avec lesquels « fort » est associé. Que pouvez-vous dire de la traduction en anglais de cette liste ?


  3.   La troisième section du dictionnaire bilingue, « Language in Use - Grammaire active », se trouve exactement au milieu de votre dictionnaire - les pages sont bleues.

    1. p. 2-37 : du français vers l'anglais. Ces pages contiennent une liste d'environ deux mille expressions courantes qui vous permettent d'agir ou de réagir selon des actions particulières (suggestion, advice, requests, agreement...) ou dans des genres de communication particuliers (job applications [p. 18], letter writing [p. 24], essay writing [p. 28-35], telephone [p. 36]).

    2. p. 38-71 : de l'anglais vers le français. Ces pages contiennent une liste d'environ deux mille expressions courantes qui vous permettent d'agir ou de réagir selon des actions particulières (la suggestion, le conseil, la requête, l'accord...) ou dans des genres de communication particuliers (les demandes d'emploi [p. 54], la correspondance [p. 58], la dissertation [p. 64-71], au téléphone [p. 36]).

    3. p. 72 : une table des matières-Contents.


  4.   La quatrième section, qui occupe environ l'autre moitié du livre, contient la traduction vers le français des termes anglais. Elle vous sera utile pour écrire vos travaux, quand vous cherchez comment dire quelque chose que vous ne connaissez pas encore dans la langue française.

      Étudiez l'entrée FINISH p. 275.
    1. Quelle est la structure de l'entrée ? Que rencontre-t-on en plus par rapport aux entrées en français ?
    2. Quels sont les domaines d'utilisation du mot « finish » ? Qu'est-ce que cela entraîne pour la traduction en français ?
    3. Comparez le sens des groupes : finish by, finish with, finish off, finish up. Dans quels contextes les utilise-t-on ? Qu'est-ce que cela vous apprend sur la manière dont on a inventé les mots en anglais ?


      Étudiez l'entrée SECOND p. 710.
    1. Donnez la structure de l'entrée.
    2. Regardez les mots composés à partir de « second ». Voyez-vous toujours la notion de deuxième dans la traduction française de ces expressions ? Qu'est-ce que cela vous apprend sur la manière dont on considère le concept de second dans les deux langues ?
    3. Toute l'information portant sur « second » se trouve-t-elle là ? Identifiez les références à des renseignemenst supplémentaires.
    4. D'après ce que vous voyez dans l'entrée SECOND p. 710, pouvez-vous dire que le concept de « second » est un concept facile ? Combien de mots anglais ne connaissez-vous pas dans cette entrée ?


  5.   La dernière partie du dictionnaire bilingue, « Appendices-Annexes » p. 3-46 comporte deux parties pertinentes pour nous :
    1.   Une section d'une vingtaine de pages sur le verbe français (p. 3-24). Elle fait office de Bescherelle, mais de manière imparfaite, car on n'y présente pas de liste de tous les verbes. Par contre on vous y donne le numéro du type du verbe qui est utilisé dans toutes les entrées qui le mentionnent, en français seulement. Le verbe CRAINDRE a, dans le dictionnaire bilingue, le type 52 (p. 20 dans les annexes) : on le rencontre page 194 dans la partie français-anglais , mais la partie English-French ne répète pas cette information : il faut consulter la partie français-anglais pour pouvoir conjuguer le verbe.
        Le tableau sur l'accord du participe passé (p. 24) est bien fait.

    2.   Une section finale (p. 34-46) qui vous donne des renseignements exemplifiés sur les chiffres dans les deux langues et diverses tables pour convertir les poids et les mesures. Vous trouverez cette section plus utile, finalement, pour convertir entre les systèmes canadien et américain qu'entre les langues.

GRIMOIRE-FRE 180Y
©Pascal Michelucci
Créé le 28 juillet 1996. Mis à jour le 4 octobre 1996.