Bienvenue chez Kerrigan!!


Vos options

Mon curriculum vitae
Mes compositions
D'autres liens

Mon curriculum vitae

Bonjour! Je m'appelle Kerrigan Gilbert et bienvenue à ma «home page»! C'est mon premier essai alors j'espère que vous l'aimez.

Je suis étudiante à l'Université de Toronto, Erindale Campus à Mississauga Ontario. Je suis dans ma première année ici. Je suis venue à ce campus car je veux entrer dans le programme de sciences médio-légales et ce campus est le seul qui l'offre. J'espère devenir biologiste-légiste avec aussi une mineure en français. Cette année je suis quatre cours: le français 180Y, pour lequel j'ai fait cette «home page», la psychologie 100Y, la biologie 151Y et l'histoire 109Y.

Quand je ne fais pas mes devoirs j'aime faire des lectures, jouer sur Internet, sortir avec mes amis et dormir. J'aime aussi les animaux, surtout les chats :-) Je suis contente d'être à Mississauga car maintenant je peux aller visiter de grandes villes comme Toronto, Ottawa, Montréal et New York City. Et je suis très excitée de dire que j'ai eu l'occasion d'aller à NYC pour six jours - comme je l'aime!!!

De toute façon, si vous voulez parler avec moi de cette page ou de n'importe quoi vous pouvez m'écrire par le "e" mail ici:
Kerrigan Gilbert

Merci pour la visite!!!!


Retournez à "Vos options"


Mes compositions


Voici trois compositions que j'ai écrites dans le cours FRE 180Y. Chacune examine des thèmes et des sujets différents. Après chaque composition il y a une adresse qui vous rend à la littérature que j'ai analysée (avec la composition numéro deux, après avoir cliqué sur l'adresse il va être nécessaire de cliquer aussi sur le titre de Gargantua pour le voir).



Retournez à "Vos options"


Composition #1: Roland


La chanson de Roland



La Chanson de Roland a été écrite au douzième siècle. La partie analysée en classe s'occupe de la mort de Roland, un chevalier. Dans ces six strophes le lecteur ou la lectrice voit le rôle de plusieurs valeurs religieuses dans l'histoire et aussi qu'elles sont présentées de deux manières. En regardant ces valeurs nous devons nous demander si leur importance est comprise au vingtième siècle. Cette question, le rôle et la présentation des valeurs religieuses, est un aspect important de ce texte.

Il y a trois rôles que les valeurs religieuses jouent dans La Chanson de Roland. Le premier rôle est de donner un exemple auquel les hommes du moyen âge devraient aspirer. Le deuxième rôle est de contraster Roland, qui réunit toutes ces valeurs, avec les païens. Et le troisième rôle est d'inspirer les gens à aider le christianisme en montrant que les chevaliers iront au paradis. Alors le rôle des valeurs religieuses est principalement la propagande pour les chevaliers et le christianisme.

Ces valeurs religieuses sont présentées de deux manières dans le texte. Premièrement elles sont représentées par Durendale, l'épée de Roland. Toutes les reliques que Durendale contient sont les symboles des valeurs religieuses. Ces reliques sont:

      Une dent de Saint Pierre et du sang de Saint Basile,
      Et des cheveux de Monseigneur de Saint Denis,
      Et en morceau du vêtement de Sainte Marie (Grimoire).

Autre preuve de la valeur de Durendale est qu'elle a été fabriquée par Dieu.

L'autre manière de présenter les valeurs religieuses est par Roland. Pendant ses derniers moments il s'occupe des actions désintéressées - il pense à son roi et à son pays, il parle à et prie Dieu et il demande de la pitié «pour [s]es péchés les grands et les petits» (Grimoire). Aussi, Roland se frappe la poitrine et tend ses gants vers Dieu (Grimoire); deux actions qui symbolisent qu'il veut être pardonné et qu'il sait que son temps est presque fini. Donc les valeurs religieuses sont présentées par les deux personnages, Roland et Durendale.

Finalement, il est nécessaire d'analyser si l'importance de ces valeurs chrétiennes est comprise au vingtième siècle. Pour répondre à cette question il est nécessaire de regarder cette histoire en contexte. Si quelqu'un essaie de motiver les gens du vingtième siècle avec une histoire des valeurs religieuses cela ne va pas marcher car la majorité des gens ne donnent pas d'importance aux valeurs religieuses. Cependant si quelqu'un met cette histoire dans son propre contexte les gens du vingtième siècle peuvent comprendre l'importance parce que la culture et la foi du moyen âge ont été centrées sur Dieu, alors les valeurs religieuses ont eu de l'importance (Perry, Peden, Von Laue 1995). Alors dans la vie moderne l'importance des valeurs religieuses n'est pas vraiment comprise parce qu'elles ne font pas partie de notre culture.

La Chanson de Roland est une pièce de littérature très importante car elle est « le premier texte connu de la littérature français» (Grimoire). Elle est aussi importante parce qu'elle montre la signification des valeurs religieuses et la différence entre la culture du moyen âge et celle du vingtième siècle. Finalement, je pense que même si nous ne sommes pas religieux Roland et ses vertus de ne jamais penser à soi-même, sont un exemple formidable pour tout le monde.

Bibliographie

Perry, M., Peden, J. R., Von Laue, T. H. 1995. Sources of the Western Tradition. Vol 2. Houghton Mifflin Company, Boston.


Retournez à "Mes compositions"
Retournez à "Vos options"

Lien à la littérature - Chanson de Roland





Composition #2: Rabelais


Les deux textes de Rabelais



Les deux textes de Rabelais, «Lettre de Gargantua à Pantagruel» et «Comment était réglé le mode de vie des Thélémites» (après ici ils vont être adressés par « Pantagruel » et « Gargantua » respectivement) s'occupent du sujet d'un programme d'éducation. Chacun donne un modèle différent qui peut être comparé. Chacun a ses points faibles et ses points forts qui ont été examinés. Et finalement, il est nécessaire de demander s'ils sont complémentaires ou mutuellement exclusifs. Après avoir examiné tout cela il va être possible de voir le thème de l'humanisme.

En comparant ces deux textes beaucoup de points similaires sont apparents. Par exemple, la composition de l'éducation: c'est vraiment une éducation classique. Pantagruel et les gens nobles peuvent lire, écrire, savent la musique et ils peuvent parler de nombreux langues - explicitement le grec, le latin, l'hébreu et le chaldéen (Grimoire). D'autres similarités sont que Pantagruel et les hommes de « Gargantua » ont appris les armes et la chevalerie (Grimoire). Aussi, tout le monde a une connaissance des oiseaux. Une similarité finale est que tous les gens dans les deux textes continuent à cultiver leur savoir - Pantagruel en s'engageant dans les discussions avec d'autres hommes de savoir, et les gens dans « Gargantua » pendant leur mariage. Voilà les points les plus similaires.

Entre ces deux textes il y a plusieurs points non similaires. Le programme dans « Pantagruel » est plus complet. Par exemple, Pantagruel doit apprendre l'astronomie, le droit civil, la Nature, la philosophie, la médecine et l'anatomie (Grimoire). Aussi, dans la vie de Pantagruel il y a un aspect religieux. Pantagruel doit savoir ses lettres saintes (Grimoire). Aussi, son père lui dit de « servir, aimer et craindre Dieu... formée de charité... [d'être] serviable envers tous [s]es prochains... respecte[r] [s]es précepteurs... [et qu'il] ne gaspille pas les grâces que Dieu [lui] a données » (Grimoire). Le programme dans « Gargantua » est très différent. En deux mots il est « plus libre ». Cette liberté est déclarée par la devise de l'abbaye « FAIS CE QUE TU VOUDRAS » (Grimoire). Les gens sont éduqués mais ils

      sortaient du lit quand bon leur semblait, buvaient,
      mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir
      leur en venait (Grimoire).

Une autre grande et importante différence est que dans l'abbaye il y a des hommes et des femmes. Alors les grandes différences sont la quantité appris, le rôle de Dieu, la liberté et l'inclusion des femmes.

Dans chaque programme d'éducation il y a toujours des points faibles et les points forts. Dans le texte «Pantagruel» un point faible est l'improbabilité d'une vie hors de l'éducation. Qu'apprend Pantagruel de l'amour? Sa vie est limitée par la quantité de ses études et en fin de compte, il n'est pas préparé pour les émotions et les situations de la vie. Alors, je pense que Pantagruel perd un aspect important de la vie en ne reconnaissant pas les émotions. Il y a aussi des points forts du programme dans «Pantagruel». Par exemple, Pantagruel est un géant alors toutes ces connaissances sont utiles à une tête si grande. Aussi, le programme est un bon exemple de l'éducation classique car Rabelais a écrit ceci en 1532 quand il y avait une emphase sur cette forme d'éducation, et aussi sur la discussion entre les gens de savoir, alors Pantagruel est préparé pour sa societé (Spielvogel, 1994).

Il y a aussi des points faibles et des points forts dans le programme dans «Gargantua». Un point faible est que ce programme suppose que les gens nobles vont suivre des activités nobles, qu'ils vont éviter les vices et que tout le monde vit tout content. Le point faible est qu'il y a trop de liberté, ils ne développent pas tout leur potentiel. Mais l'autre côté est qu'en leur donnant cette liberté ils vont pousser vers la vertu où ils peuvent réussir à n'importe quoi. Le point le plus fort pour ce programme d'éducation est qu'il est vraiment une éducation pour leur vie sociale, car ils sont de la noblesse. Tous les gens apprennent les éléments nécessaires et puis ils se marient. Alors ce point le plus fort et important éclipse la possibilité qu'ils peuvent être un peu paresseux.

Finalement il est nécessaire de voir si ces programmes d'éducation sont complémentaires. Je dis non parce qu'il est impossible d'apprendre tout que Pantagruel avait appris si vous avez une vie libre et aisée (et aussi si vous n'êtes pas un géant). Ce n'est pas que les gens dans «Gargantua» n'apprennent pas mais ils sont occupés de trouver une femme et de développer leur vie sociale. Alors ces deux programmes sont mutuellement exclusifs.

Au début il y a une référence au thème de l'humanisme. Cela est important en regardant ces deux programmes différents. Rabelais donne un exemple d'une éducation typique d'une humaniste dans «Pantagruel». Et avec «Gargantua » il montre la croyance qu'avec une éducation classique les gens peuvent s'améliorer surtout dans l'aspect de la vertu (Spielvogen, 1994).

Bibliographie

Spielvogel, Jackson J., 1994. Western Civilization. Vol. Since 1300. West Publishing Company, New York.


Retournez à "Mes compositions"
Retournez à "Vos options"

Lien à la littérature - Pantagruel par Rabelais





Composition #3: Pascal


Blaise Pascal et «Imagination»



Blaise Pascal, un philosophe, scientifique et mathématicien, a eu une révélation de Dieu quand il avait vingt-cinq ans. Après cela il a vu l'imagination comme un danger, quelque chose qui empêche la connaissance que Dieu est partout. Quels sont les dangers de l'imagination et quelles sont mes critiques de sa position et de ses exemples? Cette question et le sens de l'imagination aujourd'hui vont être discussés.

Premièrement il est nécessaire de donner une définition de l'imagination au dix-septième siècle. Selon Pascal l'imagination est la «partie décevante dans l'homme», la «maîtresse d'erreur et de fausseté». Avec cette définition il est facile de voir pourquoi Pascal a vu des dangers.

Les dangers selon Pascal sont nombreux. Par exemple il dit que l'imagination «est l'ennemie de la raison» (Grimoire). Cela veut dire que l'imagination empêche les pensées raisonnables. L'imagination peut faire cela car elle remplit «ses hôtes d'une satisfaction bien autrement pleine et entière que la raison» (Grimoire). Un autre danger est que l'avantage est souvent donné à ceux qui ont un visage joli, les gens ne réfléchissent pas. L'imagination pose un autre danger car elle n'est pas toujours vraie ou toujours fausse alors personne ne sait jamais si quelque choses est une bonne ou une mauvaise idée. Un dernier danger de l'imagination est que nous pouvons perdre la respectabilité commme quelqu'un de raisonnable si nous sommes contrôlés par l'imagination. Pour résumer, l'imagination trompe les gens.

Pascal donne deux exemples pour renforcer son idée de l'imagination. Le premier exemple est celui d'un homme repectable et raisonnable qui va à un sermon où le prêtre a «une voix enroueé et un tour de visage bizarre... [et] mal rasé» (Grimoire). Pascal pense que cet homme va perdre sa gravité. Cet exemple supporte la position de Pascal car l'homme est trompé par l'imagination et il devient moins raisonnable. L'autre exemple de Pascal est un philosophe près d'un précipice où il sait qu'il ne va pas tomber, mais le philosophe sue et pâlit quand même. Cela est aussi un bon exemple du point de vue de Pascal car le philosophe a eu peur et il est devenu difficile de faire entendre la raison; l'imagination a gagné. Il est important de noter que ces exemples sont inutiles si la définition de l'imagination est celle de Pascal. Ces exemples sont inutiles et montrent vraiment quelque chose de la nature de l'être humain selon la définition de l'imagination d'aujourd'hui.

Pour nous aujourd'hui l'imagination n'est pas quelque chose de mauvais. Une définition en est «faculté de former des images d'objets qu'on n'a pas perçus ou de faire des combinasions nouvelles d'images ou d'idées» (Rey, p. 649). Elle est la créatrice, les rêves et l'invention. Elle n'empêche rien, elle le découvre. Alors il devient apparent que la définition et l'usage de l'imagination a changé pendant les siècles.

En conclusion, Pascal a bien supporté sa position que l'imagination est l'ennemie de la raison, mais seulement si nous utilisons la définition du dix-septième siècle. Ces jours-ci il est difficile de penser à l'imagination comme une mauvaise influence. Il est vrai qu'il n'est pas possible de vivre toujours dans l'imagination, mais aujourd'hui cette "force" est nécessaire quelquefois pour échapper des épreuves de notre vie.


Bibliographie

Rey, Alain, 1989. Micro-Robert, Nouvelle Édition. Paris, DICTIONNAIRE LE ROBERT.

Retournez à "Mes compositions"
Retournez à "Vos options"

Lien à la littérature - Imagination








D'autres liens

Retournez à "Vos options"




Finalement je veux dire bonjour à tous mes amis qui ont été si gentils de me rendre visite...
Ceux en Saskatchewan: ma mère, Cyndi, Nadia, Blair, Laelie et Janelle
Pour apprendre plus sur Regina cliquez ici

Ceux en Ontario: Ester, Patti, Susan, Sarah et Pascal Michelucci
Pour apprendre sur l'Ontario cliquez ici

Et finalement, Jason en Australie


Pour voir d'autres arts graphiques au sujet des animaux, visite cette adresse:
The Dog Hause