Table principale



Table secondaire





Leçons de grammaire
Le présent


Introduction to French Studies -- Pascal Michelucci -- FRE 180Y



| 1. Le présent | 2. Le passé composé | 3. L'imparfait | 4. L'infinitif |
5. Le genre | 6. Les articles | 7. Les adjectifs | 8. La comparaison |
9. La monstration | 10. La possession | 11. Les prépositions | 12. Analyse |
13. Les pronoms personnels | 14. Les pronoms relatifs | 15. Les verbes pronominaux | 16. Le passif |
17. La négation | 18. L'interrogation | 19. Les conjonctions | 20. Le subjonctif | 21. Le conditionnel |




Le présent



  1. On utilise la forme du présent de l'indicatif pour signaler :
    1.   Un fait ou une action qui est actuelle au moment où la phrase est dite.
      • Ex. : « Je me présente, je m'appelle Henri... ».

      Par exemple aussi quand on commente la préparation d'une recette de cuisine ou un match de footbal.

      • Ex. : « Pelé attrape le ballon. Il se dirige vers la ligne des onze mètres. Le goal est surpris: il n'a pas le temps de réagir. Oui! Pelé marque un superbe but ».


        Une mention particulière pour « depuis »: cette préposition indique un moment ou une action qui a commencé dans le passé; si cette action se prolonge dans l'actualité, il faut utiliser le présent.

      • Ex. : « Elle pleure depuis qu'il est parti ». (= Aujourd'hui elle pleure encore)

       

    2.   Un fait maintenant habituel, récurrent ou traditionnel.
      • Ex. : « Je me lève tous les jours à six heures et demie »
        « Je souffre d'allergies : tous les ans, à cause des foins, je me mets à éternuer pendant un mois »
        « En France, râler est un sport national ».

       

    3.   Une vérité éternelle, comme dans les lois et les proverbes :
      • Ex. : « L'eau bout à cent degrés »
        « Tous les hommes sont créés égaux ».
        « Pierre qui roule n'amasse pas mousse ».

       

    4.   La futurité dite « futur immédiat », qui exprime en réalité un avenir planifié ou programmé.
      • Ex. : « Moi, demain, je reste au lit ! »
        « Alors tu vois, Josyane, dans dix ans je me trouve un mari. Dans douze ans j'ai mon premier enfant. Et dans quinze ans on s'achète une maison ».


        Cette planification peut être exprimée par le verbe « aller » :

      • « Je vais partir bientôt », « Moi quand je serai grand, je vais devenir cosmonaute ».

       

    5.   Dans une narration suivie, le caractère immuable des événements du passé. C'est le temps privilégié de l'histoire, du résumé et du commentaire. Quand on présentifie le passé, les actions passées sont ainsi :
      • présentées comme une vérité éternelle et indiscutable.
        • Ex. toutes les biographies des encyclopédies et dictionnaires.
      • intensifiées, parce qu'on le fait revivre au moment présent. Chaque action a plus de relief en elle-même. C'est le temps du suspense.
        • Ex. : « L'homme regarde à droite et à gauche. Comme personne ne peut le voir, il casse la fenêtre et s'introduit silencieusement dans la maison noire et déserte. Il explore les pièces sombres sans allumer la lumière. De sa poche, il sort un long couteau pointu et bien aiguisé. Il ouvre la porte. Il attrape un salami et se fait un bon sandwich ».

        Ainsi commente-t-on et rapporte-t-on un texte au présent : ce qui est écrit là est écrit là maintenant et fait partie du présent. Le présent est le temps normal du commentaire, du résumé et du rapport.

      • Ex. : « Quand Roland meurt, il saisit son gant droit et le présente à Dieu »
        « Quand Rabelais écrit que les nobles reçoivent une éducation très libérale, il invente un système utopique ».

       

    6. Dans les expressions : « Est-ce que », « C'est-à-dire », « C'est pourquoi ».




  2. Comment est-ce qu'on fabrique la forme présent de l'indicatif ?

      On apprend deux règles, trois petites phrases et quatre tableaux qui recouvrent quatre types de conjugaisons et 11600 des 12000 verbes français.
    1. ERnest aime étudier.
        On peut presque toujours lui faire confiance, car lui et les verbes de son groupe se terminent par :

      -ER

      aimER

      étudiER

      -E

      j'aimE

      j'étudiE

      -ES

      tu aimES

      tu étudiES

      -E

      il aimE

      il étudiE

      -ONS

      nous aimONS

      nous étudiONS

      -EZ

      vous aimEZ

      vous étudiEZ

      -ENT

      elles aimENT

      elles étudiENT

      11000 verbes
      Cf. Bescherelle, tableau #6

      Confer : arriver, baser, casser, donner, entrer, fermer, griffer, hacher, indiquer, jouer, klaxonner, laisser, montrer, nier, ôter, poser, quitter, rester, travailler, user, voler, zapper...

      Confer : créer, crier, prier, supplier, apprécier, évoluer, suer, clouer, dénouer...


        Remarque :
        Certaines modifications de l'orthographe interviennent lorsque la forme sonore du mot ne serait plus reconnaissable ou prononçable ou pour aligner l'écriture sur la prononciation. Par exemple : placer (nous plaçons), nager (nous nageons), lever (il lève), céder (je cède), jeter (tu jettes), se noyer (elles se noient)...


    2. IRène hait obéir.
        Il faut donc se méfier des verbes en -IR!!

      -IR

      obéIR

      haïR

      -IS

      j'obéIS

      je haIS

      -IS

      tu obéIS

      tu haIS

      -IT

      il obéIT

      il haIT

      -ISSONS

      nous obéISSONS

      nous haïSSONS

      -ISSEZ

      vous obéISSEZ

      vous haïSSEZ

      -ISSENT

      elles obéISSENT

      elles haïSSENT

      327 verbes
      Cf. Bescherelle, tableau #19

      Confer : choisir, finir, réussir, saisir...
        et les verbes de transformation :
      rouge-rougir, maigre-maigrir, blanc-blanchir...
      jeune-rajeunir, riche-s'enrichir, beau-embellir...

      Cas particulier


        Remarque :
        On peut souvent les reconnaître si on connaît déjà des mots de leur famille et que ceux-ci se terminent par -ISSANT. Ex. : Maigre ---> amaigrissant, saisir ---> saisissant, obéir ---> obéissant, nourrir ---> nourrissant... Voir la liste


    3. REva sortir : il veut cueillir une poire tendre.

      C.1.   Une série de verbes que vous connaissez déjà très bien: aller, venir, être, avoir, faire, dire, vivre, mourir. Retour à REné.

      ALLER

      VENIR

      ETRE

      AVOIR

      FAIRE

      DIRE

      VIVRE

      MOURIR

      je vais

      je viens

      je suis

      j'ai

      je fais

      je dis

      je vis

      je meurs

      tu vas

      tu viens

      tu es

      tu as

      tu fais

      tu dis

      tu vis

      tu meurs

      il va

      il vient

      il est

      il a

      il fait

      il dit

      il vit

      il meurt

      nous allons

      nous venons

      nous sommes

      nous avons

      nous faisons

      nous disons

      nous vivons

      nous mourons

      vous allez

      vous venez

      vous êtes

      vous avez

      vous faites

      vous dites

      vous vivez

      vous mourez

      elles vont

      elles viennent

      elles sont

      elles ont

      elles font

      elles disent

      elles vivent

      elles meurent

      #22

      30 verbes
      #23
      Ainsi TENIR, VENIR, et leurs composés.

      #2

      #1

      #62
      Ainsi contrefaire, défaire, parfaire, refaire, satisfaire...

      #78
      Attention : vous contredisez, vous interdisez, vous médisez, vous prédisez

      #76

      #34




      C.2.  SORTIR (deuxième type de verbes en -IR). Retour à REné.

      -IR

      sortIR

      -S

      je sorS

      -S

      tu sorS

      -T

      il sorT

      consonne-ONS

      nous sortONS

      consonne-EZ

      vous sortEZ

      consonne-ENT

      elles sortENT

      90 verbes
      Cf. Bescherelle, tableau #25

      Confer : sentir, partir, mentir, dormir, servir, écrire, cuire, lire, battre, mettre...



      C.3.   Les quatre verbes courants que vous connaissez bien : Vouloir, Pouvoir, Devoir, Savoir. Retour à REné.

      VOULOIR

      POUVOIR

      DEVOIR

      SAVOIR

      je veux

      je peux

      je dois

      je sais

      tu veux

      tu peux

      tu dois

      tu sais

      il veut

      il peut

      il doit

      il sait

      nous voulons

      nous pouvons

      nous devons

      nous savons

      vous voulez

      vous pouvez

      vous devez

      vous savez

      elles veulent

      elles peuvent

      elles doivent

      elles savent

      #48

      #43

      #42

      #41



      C.4.  Une série de verbes en -IR qui copie les verbes en -ER, comme Cueillir (troisième type de verbes en -IR). Retour à REné.

      -IR

      CUEILLIR

      -E

      je cueillE

      -ES

      tu cueillES

      -E

      il cueillE

      -ONS

      nous cueillONS

      -EZ

      vous cueillEZ

      -ENT

      elles cueillENT

      15 verbes
      Cf. Bescherelle, tableau #27

      Confer : couvrir, découvrir, ouvrir, offrir, souffrir, accueillir, recueillir, assaillir, tressaillir...



      C.5.  Les verbes en -OIR autres que voir. Retour à REné.

      -OIR

      APERCEVOIR

      -OIS

      je m'aperçOIS

      -OIS

      tu t'aperçOIS

      -OIT

      il s'aperçOIT

      consonne-EVONS

      nous nous apercEVONS

      consonne-EVEZ

      vous vous apercEVEZ

      consonne-OIVENT

      elles s'aperçOIVENT

      5 verbes
      Cf. Bescherelle, tableau #38

      Confer : recevoir, percevoir, concevoir, décevoir.



      C.6.  Les verbes en -ENDRE, comme TENDRE, qui sont une variation sur le type « sortir » mais qui gardent la consonne d'appui à toutes les formes. Retour à REné.

      -ENDRE

      TENDRE

      -S

      je tendS

      -S

      tu tendS

      -D

      il tenD

      consonne-ONS

      nous tendONS

      consonne-EZ

      vous tendEZ

      consonne-ENT

      elles tendENT

      60 verbes
      Cf. Bescherelle, tableaux #53-54

      Confer : rendre, défendre, pendre, prendre, vendre, fondre, répondre, perdre, mordre, tordre, et leurs composés... Voir la liste





  En résumé :


GRIMOIRE-FRE 180Y
©Pascal Michelucci
Créé le 28 juillet 1996. Mis à jour le 2 février 2000