A LA RENAISSANCE
par Lee-Hwa Tai

 

Montaigne est votre professeur : vous lui écrivez une lettre où vous lui donnez des conseils pour mieux appliquer les principes de son enseignement.

 

Monsieur le Professeur,

C'est avec grand respect que je vous écris aujourd'hui afin de vous remercier pour l'inspiration intellectuelle que vous m'avez donnée depuis le début de votre cours. Honnêtement, c'est rare que je trouve une classe académique où mes pensées ne dansent pas ailleurs tandis que le professeur bourdonne incessamment comme une abeille dans mes oreilles. Dans ces classes typiques, les sujets à étudier sont préparés selon leurs goûts, les discussions dirigées selon leurs opinions et les notes données selon un modèle rigide et ancien. Effectivement, je n'ai aucun plaisir à travailler dans de telles conditions où l'autorité et l'ignorance de ces professeurs regnent suprèmes. Sans un autre chemin pour me guider vers mon propre sommet potentiel, je marche comme un robot programmé parmi d'autres robots dans une société homogène où les différences individuelles sont condamnées.

Revenons à vos mérites, je dois dire que je suis tout à fait d'accord avec vos principes d'enseignement. L'enseignant devrait permettre à l'élève de choisir ses propres sujets d'intérêt. Si je me permets une suggestion, je crois qu'il faudrait avoir des programmes multidisciplinaires où l'élève peut goûter ce qu'il veut. Quant à moi, je veux combiner l'étude de la science judiciaire avec la biologie et le français bien sûr! Comme ça je n'oblige pas la suppression de ma compétence créative et linguistique.

Venons-en maintenant à comment analyser la capacité d'un étudiant. Vous avez entièrement raison de visionner un professeur qui "trotte" derrière son élève pour juger ses forces et ses faiblesses. Rien n'est plus diligent qu'un professeur qui donne des tests diagnostiques aux élèves au début de l'année afin de modifier l'itinéraire académique selon les capacités des étudiants. De même, on pourrait suggérer l'usage fréquent des débats ouverts lancés à tout le monde afin de discuter les grands thèmes littéraires. Comme ça, les étudiants peuvent digérer les faits présentés et donner naissance à leurs propres idées. En même temps, la capacité de l'analyse critique, la spontanété et la confiance de leurs propres idées seront développées. En concernant comment améliorer l'habilété de la sagesse, on pourrait créer des emplois coopératifs afin que les élèves puissent s'habituer au domaine professionel qu'ils préfèrent, où même l'idée de "job shadowing" si c'est possible.

De toute façon, nulles suggestions de ma part ne pourraient remplacer l'intelligence, la créativité et la diligence d'un professeur sincère qui est doué d'une certaine sensibilité de la nature humaine. En parallèle, nulle méthode d'enseignement ne pourra donner à un élève le goût et la discipline nécessaire à rester patiemment et passionnément avec un réseau académique. Ça prend un grand effort dévoué des deux côtés pour créer un élève sage et prudent.

Avec mes sentiments respectueux,

Lee-Hwa Tai



Composition 1

Composition 2

Composition 3

Composition 4


retour


Expression 1

Expression 3

Expression 4


GRIMOIRE-FRE 180Y
©Lee-Hwa Tai
©Pascal Michelucci pour la mise en page
Créé le 5 mars 2000