Table principale



Table secondaire





Leçons de grammaire
Le passé composé


Introduction to French Studies -- Pascal Michelucci -- FRE 180Y



| 1. Le présent | 2. Le passé composé | 3. L'imparfait | 4. L'infinitif |
5. Le genre | 6. Les articles | 7. Les adjectifs | 8. La comparaison |
9. La monstration | 10. La possession | 11. Les prépositions | 12. Analyse |
13. Les pronoms personnels | 14. Les pronoms relatifs | 15. Les verbes pronominaux | 16. Le passif |
17. La négation | 18. L'interrogation | 19. Les conjonctions | 20. Le subjonctif | 21. Le conditionnel |




Le passé composé



  Le passé composé est le nom d'une forme verbale qui fait généralement référence aux événements passés. Ce n'est pas le seul temps pour exprimer les événements passés et il ne s'utilise pas dans tous les cas, bien qu'il soit très fréquent.


  1. Comment le passé composé est fabriqué :
      Il comporte deux parties (c'est pourquoi on l'appelle « composé »).

    Un auxiliaire conjugué, au présent de l'indicatif
      je suis... ou j'ai...

    Le participe passé du verbe concerné
      Il peut s'accorder (féminin, pluriel) dans certains cas.

    J'ai...
    Tu as...
    Il est...
    Nous sommes...
    Vous avez...
    Elles sont...

    travaillé
    écrit
    parti
    arrivés
    crié
    nées


    1. Quel auxiliaire ? Retour
        L'auxiliaire est la première partie du verbe conjugué au passé composé : c'est un verbe (ETRE ou AVOIR) qui sert seulement à soutenir la conjugaison et n'a pas de sens en soi-même.

      1. avec ETRE (je suis, tu es, il est...) :

          1. tous les verbes pronominaux : c'est-à-dire les verbes dont une forme exige un pronom réfléchi. Ex. : se promener (nous nous sommes promenés), se demander (il s'est demandé), se marier (elle s'est mariée), s'appeler (ils se sont appelés), se souvenir (je me suis souvenu), se taire (vous vous êtes tus)...

          2. les verbes suivants quand ils sont utilisés de manière absolue (sans complément d'objet).
        • Devenir
        • Rester

        • Monter
        • Retourner
        • Sortir

        • Venir (et ses composés)
        • Aller
        • Naître
        • Descendre
        • Entrer
        • Rentrer
        • Tomber
        • Arriver
        • Mourir
        • Partir
        • Passer


          D'une autre manière, on peut retenir les verbes correspondant aux actions susceptibles de se produire dans une maison (mais si ce truc aide la mémoire, il ne marche pas dans tous les cas). Cela donne :
          aller-venir-revenir
          arriver-partir-repartir-retourner
          entrer-rentrer-sortir-ressortir
          monter-remonter-descendre-redescendre
          passer-repasser-rester
          naître-devenir-mourir
          tomber, parvenir, intervenir

        1. Ex. : Il est parti, elle est restée.
          Elle est passée par ici, elle repassera par là.


      2. avec AVOIR :

          1. AVOIR et ETRE eux-mêmes. J'ai été, tu as eu...

          2. Tous les verbes autres que ceux mentionnés plus haut.

          3. Les verbes du type DR MRS VANDERTRAMPP quand ils sont utilisés avec un objet :
        1. Ex. : Il sort le chien ----> Il a sorti le chien.
          J'ai passé dix jours en Suisse cet été.
          Mon père a remonté du vin de la cave.

        .

    2. Comment former le participe passé ? Retour

      -ER


      arrivé, bouché...

      -IR
        finir, sortir, cueillir

      -I
      fini, sorti, cueilli...

      -RE
      descendre, mordre, vendre...

      -U
      descendu, mordu, vendu...

      -EVOIR
      décevoir...

      -U
      déçu...

      vouloir, devoir, pouvoir, savoir, falloir

      voulu, dû, pu, su, fallu

      aller, venir
      être, avoir
      dire, faire
      vivre, mourir

      allé, venu
      été, eu
      dit, fait
      vécu, mort

      Beaucoup d'irrégularités
        ouvrir
        offrir
        voir
        prendre
      ...


      ouvert
      offert
      vu
      pris
      ...



    3. Quand y a-t-il accord du participe passé ? Retour

        1. Il y accord du participe passé avec le sujet du verbe quand l'auxiliaire du verbe est ETRE.
      1. Ex, : Elle (fém.) est partie.
        Nous (pl.) sommes descendus.
        Ils (pl.) sont montés.
        Vous (Mme la professeure) vous êtes promenée.
        Tu (Isabelle) t'es interrogée sur cette question...
        [Des cas plus compliqués existent avec les verbes pronominaux].

        2. Il y a accord du participe passé avec le complément féminin et/ou pluriel du verbe quand l'auxiliaire est AVOIR et que le complément est placé avant l'auxiliaire.

      1. Ex. : Les questions (fém., pl) que vous avez posées sont bonnes.
        Ses parents (pl.), il les a aimés.
        Elle nous (pl.) a traités comme des idiots.


  2. A quoi sert la forme du passé composé ?

      C'est la manière privilégiée d'indiquer un événement, une action, un état qui a touché à sa fin, qui a atteint son achèvement.
    1. Ex. : « Il est mort ».
      « Elle est devenue riche » [= elle a fini de se transformer en quelqu'un de riche].


      Un passé composé s'est accompli dans sa totalité, c'est pourquoi on l'appelle aussi « parfait » : il ne manque rien à l'action qui le porte.

    1. Ex. : en français « j'ai oublié » ; comparez avec « I forget » en anglais.
      « Mon frère m'a écrit trois fois depuis mon anniversaire ».


      A cause du fait que les événements exprimés ont été dûment complétés, un événement au passé composé donne parfois des résultats visibles dans la situation présente.

    1. Ex. : « Je me suis cassé la jambe en faisant du ski » [= regardez ma jambe, elle est cassée!].
      J'ai bien reçu votre lettre du 14 juillet dernier... [La preuve : je vous réponds].


      Il demeure que, souvent, les Anglophones se heurtent au problème de l'aspect : l'angle de vue, la manière de considérer le déroulement des actions du passé. En effet, en français, la forme passé composé et la forme imparfait se complètent en un système d'oppositions cohérentes là où la langue anglaise masque les distinctions en employant une seule forme de passé.
      On peut schématiser ces différences en un tableau des aspects et valeurs contraires que se distribuent le passé composé et l'imparfait :


    Passé composé
    parfait

    Imparfait

    Action achevée
    Cela a commencé et cela a fini

    Il est mort.


    J'ai fini mon travail.

    Action non achevée
    (idée d'« être en train de »)


    Il était mourant, mais il vivait encore.
    Remarquez qu'il est presque impossible de trouver :
    *Il a été en train de mourir.

    Je finissais mon travail quand m'a appelé pour regarder Madame est servie [Mon travail n'était pas fini].

    Action ponctuelle de type histoire (focus)
    « et puis..., et puis... »

    Roger est entré. Il s'est assis. Il a réfléchi. Puis il s'est levé et il est parti.

    Cadre, circonstance, contexte d'une histoire (annexe)
    Arrière-plan d'une action

    Il faisait beau ce jour-là. Les oiseaux chantaient. Le soleil brillait. Il était presque midi et tout le village se préparait à passer à table.

    Affinités avec les processus dynamiques
    Actions vues dans leur globalité

    Il a décidé de partir.
    Soudain, elle a commencé à écrire.
    J'ai pu aller à la soirée chez Jennifer [=j'y suis allé].
    Il a su que ses amis lui mentaient [=il a fait quelque chose pour le savoir]

    Affinités avec les verbes d'état
    États vus dans leur étendue


    ...parce qu'il ne voulait pas rester et qu'il était malade.
    ... car elle était inspirée.
    Je pouvais aller chez Jennifer, mais je n'en avais pas envie [=je n'y suis pas allé].
    Il savait que ses amis lui mentaient [=cela faisait partie de ses connaissances].

    Occurrences mesurées
    (une fois, quarante fois, plusieurs fois, pendant quelques minutes ...)

    Il a pris le train plusieurs fois l'année dernière.
    J'ai marché pendant quelques minutes avant de trouver mon chemin.

    Récurrence. Expression des habitudes d'une époque terminée
    (... mais c'est fini [cf. « used to »].
    Idée de « pattern » [cf. « would »])


    Quand j'avais vingt ans, je voyageais beaucoup.
    Tous les jours, il prenait son café sur la terrasse.


GRIMOIRE-FRE 180Y
©Pascal Michelucci
Créé le 28 juillet 1996. Mis à jour le 2 février 2000