Table principale



Table secondaire





Tests et examens


Introduction to French Studies -- Pascal Michelucci -- FRE 180Y

FRE 180Y Examen final

 

Barème de correction de l’examen final

Avril 1994.

 

 

I. GRAMMAIRE :                    II. LITTÉRATURE :

1a. Articles /2.5                                       a. Repérages /5

1b. Possessifs /1.5                                       b. Définitions /9

1c. Adjectifs /4                                     c. Questions /1

1d. Comparaison /1                                       d. Choix multiples /5

1e. Pronoms personnels /5

1f. Pronoms relatifs /5                    TOTAL : /30

1g. Pronoms indéfinis /1.5

1h. Négation /5

1i. Subjonctif /1.5

1j. Conditionnel /1.5

1k. Accord du participe /1.5

2a. Nature /5

2b. Fonction /5

 

III. COMPOSITION :

a. Grammaire

b. Fond

TOTAL : /30

 

TOTAL : /40                    GRAND TOTAL : /100

 

I. Grammaire :

1a. Articles :

a. les gens ont DE très bonnes raisons = 0.5 (*des très bonnes raisons = 0)

b. beaucoup D’étudiants = 0.5 (*beaucoup des étudiants = 0).

c. il y a UN problème = 0.5 (*une problème = 0).

d. on aime beaucoup LES animaux = 0.5 (*beaucoup d’animaux = 0).

e. voulez-vous DE L’eau de vie = 0.5 (*D’eau de vie = 0).

 

 

1b. Possessifs :

a. avaient oublié LES LEURS = 0.5 (le leur, les leur, le leurs, le sien, les siens, ses = 0).

b. première de MA/TA/SA/NOTRE/VOTRE/LEUR classe = 0.5 (de son classe = 0).

c. n’était pas LE MIEN = 0.5, à moi = 0.25 (mien,... = 0).

 

 

1c. Accord de l’adjectif :

1 point par phrase avec, à concurrence de 0, -0.25 par accord non répercuté. -0.25 par pronom ou article inchangé. C’est-à-dire que quatre fautes d’accord ou de grammaire par phrase donne 0 sur 1 pour la phrase concernée.

a. mES sœurs sont DE gentillES filles/femmes un peu agaçantES, un peu menteuSES, mais très généreuSES et souvent attentiVES à la douleur des autres.

b. Ces journaux sont affrEUX : leur encre laisse des marques noires sur les doigts et ILS sont excessivement dispendiEUX.

c. Sachez que j’ai trouvé les plaisanteries que vous avez faiTES particulièrement désobligeantES, même malpoliES : je ne veux plus vous en entendre dire aucuNE de ce genre.

d. Les Alpes ont de bELLES montagnes pointuES et très élevéES que persone n’a encore escaladéES ; ELLES sont si hautES qu’ELLES sont recouvertES de neige durant toute l’année.

Ne pas tenir compte de : (b) *leurs encres, (c) *aucunes, *de ces genres.

 

 

1d. La comparaison :

a. La vie à la ville est PLUS stressante QUE la vie [celle] à la campagne = 0.5 (aussi, moins stressante = 0.25).

b. Les Beatles ont écrit PLUS DE bonnes chansons QUE Vanilla Ice, Les Beatles ont écrit DE MEILLEURES chansons QUE Vanilla Ice, Les chansons que les Beatles ont écrites sont meilleures que celles de Vanilla Ice, Les Beatles ont écrit un plus grand nombre de bonnes chansons que Vanilla Ice, [inversément, pour les amateurs de Vanilla Ice] = 0.5 (de plus bonnes = 0 ; -0.25 par faute de grammaire si la comparaison est bien construite).

 

1e. Pronoms personnels :

a. j’EN ai besoin = 1 (*j’ai besoin de lui, d’elle, d’en = 0).

b. j’Y pense souvent = 1 (je pense souvent à cela = 0.5; autre chose = 0).

c. je LEUR en ai voulu = 1 (pronom mal placé mais de forme correcte = 0.5; *à ils, à eux = 0).

d. qu’il me LES rende = 1 (pronom mal placé mais de forme correcte = 0.5; autre chose = 0).

e. nous LUI avons offert = 1 (pronom mal placé mais de forme correcte = 0.5; à elle = 0).

 

1f. Les pronoms relatifs :

a. QUI nous avait été conseillé, ´ , LEQUEL…ª = 1 (LEQUEL = 0.5; *que, laquelle = 0).

b. CE QUI nous a beaucoup retardés = 1 (*qui, que, lequel = 0).

c. DESQUELS, DONT nos amis nous avaient tant parlé = 1 (*de lesquels, que, de que = 0).

d. AUQUEL, , CE À QUOI nous ne nous attendions pas = 1 (*à qui, à que, à quoi, dont = 0).

e. OÙ, AUQUEL, DANS LEQUEL nous avions réservé la meilleure table = 1 (*pour lequel, autre chose = 0).

 

1g. Les pronoms indéfinis :

a. BEAUCOUP (DE GENS...), CERTAINS, PLUSIEURS, QUELQUES-UNS, CERTAINES/QUELQUES PERSONNES... = 0.25 (des gens = 0). D’AUTRES (GENS...), CERTAINS, PLUSIEURS, PEU (DE GENS...)...= 0.25 (forme fautive = 0).

b. N’IMPORTE QUOI, QUOI QUE CE SOIT = 0.5 (*rien, quelque chose, n’importe qui = 0).

c. QUELQUE CHOSE = 0.5 (*rien, une chose = 0).

 

1h. La négation :

a. son mari NE fait RIEN/PAS GRAND CHOSE/GUÈRE = 1 (ne fait pas tout = 0.5; autre chose = 0).

b. je N’ai PAS beaucoup/GUÈRE mangé, j’ai encore faim, j’ai beaucoup mangé, je N’ai PLUS faim = 1 (sens fautif à cause de la double négation = 0.5 ; je n’ai pas faim = 0.5; je n’ai pas encore faim, j’ai peu mangé = 0).

c. PERSONNE N’habitait = 1 (*quelqu’un n’habitait pas = 0).

d. je NE suis allé NULLE PART = 1 (je ne suis jamais allé quelque par = 0.5; *je ne suis pas allé quelque part = 0).

e. tu N’as RIEN fait de mal, tu N’as PAS fait QUOI QUE CE SOIT de mal, tu N’as fait RIEN de mal = 1 (*tu n’as pas fait quelque chose de mal = 0, autre chose = 0).

 

1i. Le subjonctif :

a. bien qu’il SOIT, AIT ÉTÉ, FûT = 0.5 (autre chose = 0).

b. qu’ils VIENNENT = 0.5 (viendront = 0.25; autre chose = 0).

c. nous ne PUISSIONS pas, n’AYONS pas PU = 0.5 (pourrons pas, pouvons pas = 0)

 

1j. Le conditionnel :

a. il ne se PRODUIRAIT = 0.5 (autre chose = 0).

b. que nous RETROUVERIONS/AURIONS RETROUVÉ = 0.5 (autre chose = 0).

c. vous AURIEZ DÛ, *DEVRIEZ = 0.5 (autre chose = 0).

 

1k. L’accord du participe :

a. je les ai reconnuES = 0.5 (autre chose = 0).

b. se sont connuS = 0.5 (autre chose = 0).

c. nous n’avons pas reconnU = 0.5 (autre chose = 0).

 

2a. Nature des mots :

a. Verbes conjugués :

ai voulu : transitif direct = 0.5.

me suis perdu : pronominal = 0.5.

ai demandé : transitif indirect =0.5.

savait : transitif direct =0.5.

(Pas de bonus pour les verbes non-conjugués correctement analysés).

 

b. que : pronom relatif = 0.5.

certains : adjectif indéfini = 0.5; adjectif = 0.25 ; pronom indéfini = 0.25.

du : article partitif = 0.5; article (défini) = 0.25.

sans : préposition = 0.5.

vite : adverbe = 0.5.

donc : conjonction de coordination = 0.5; conjonction = 0.25.

 

 

2b. La fonction des mots :

1. quand :

subordonne, lie deux propositions ; introduit un complément de temps = 1.

2. le père et la mère d’Éric :

sujet (de passer) = 1.

3. ma petite amie :

complément d’attribution, d’objet indirect, COI = 1.

4. dépendre encore de ses parents à son âge :

sujet (de être) = 1.

5. ses parents :

complément du verbe, complément d’objet indirect, COI = 1.

 

 

 

II. Littérature :

a. Molière XVIIè - 17è = 0.5.

Charles Baudelaire XIXè - 19è = 0.5.

Chrétien de Troyes Moyen âge - 12è = 0.5.

Voltaire XVIIIè - 18è = 0.5.

Jean-Paul Sartre XXè - 20è = 0.5.

François Rabelais Renaissance - 16è = 0.5.

Émile Zola XIXè - 19è = 0.5.

Pierre Corneille XVIIè - 17è = 0.5.

Samuel Beckett XXè - 20è = 0.5.

André Breton XXè - 20è = 0.5.

 

b. Définition : 2 points (contenu en fonction du cours).

Exemple : 1 point.

 

c. b1. Gustave Flaubert = 0.5. Madame Bovary = 0.5.

b2. la main ... comme une tourterelle captive

les grands bonnets... comme des ailes de papillons blancs

Identification de la comparaison = 1; par élément de la comparaison identifié = 1 point.

b3. Identification de deux niveaux d’activité :

• un homme (Rodolphe) et une femme près d’une table, en train de se tenir la main, peut-être de s’embrasser, car l’homme déclare sa passion = 1.5 point.

• une foule de paysannes, en bas, et une voix d’homme qui annonce des choses ayant à voir avec l’agriculture = 1.5 point.

Glose à partir du roman ou du texte entier, ou du cours = 1.5 point.

b4. Contraste ironique, opposition forte, effet comique, ridicule, pathétique, dramatisation... = 2 points.

Essai d’interprétation justifiée par le texte (les gens qui s’embrassent sont "au-dessus" du vulgaire (engrais); les amoureux sont en dehors de l’ordre social; la sensibilité romantique des amoureux est ridicule (papillons, tourterelle...); la réalité sociale ne laisse pas de place à la passion sincère...) = 2 points.

 

D. Questionnaire à choix multiple :

1. A = 1 point.

2. C = 1 point.

3. A = 1 point.

4. B = 1 point.

5. C = 1 point.

(autres réponses = 0).

 

III. Composition :

 

(Forme (100 points) + Fond (100 points)) : 2.

1. Forme (100 points) :

* Longueur:

- pénalisation proportionnelle au-dessous de 280 mots.

- pas de correction au-delà de 400 mots.

* Pénalités: Faute

 

Par occurrence (les fautes répétées comptent autant de fois qu’elles apparaissent).

 

A. 1/2 pt. Ponctuation, accents.

B. 1 pt. Fautes d’orthographe.

D. 3 pt. Genre des mots courants.

E. 1 pt. Prépositions.

F. 1 pt. Répétitions du même mot à peu d’intervalle.

G. 2 pt. Structure des verbes courants

H. 2 pts. Lexique (inventions).

I. 2 pts. Confusion entre infinitif et participe passé.

J. 3 pts. Accords.

K. 3 pts. Articles.

L. 2 pts. Négations, interrogation.

M. 2 pts. Elisions.

N. 1 pts. Conjonctions.

O. 2 pts. Pronoms personnels.

P. 3 pts. Conjugaisons (forme du verbe, temps, choix du mode).

Q. 2 pts. Parallélisme (*Il veut que je mange et je boive).

R. 2 pts. Pronoms relatifs, interrogatifs, indéfinis.

S. 1 pts. Discours indirect (*Je ne sais pas qu’est-ce que c’est).

T. 2 pts. Contructions impossibles.

U. 3 pts. Séquences incompréhensibles.

 

2. Fond (100 points):

Note en fonction des:

- structures logiques de la composition (30%).

Introduction habile, originale. Annonce de l’organisation de la discussion (10%).

Présence de paragraphes ou de parties organisés selon le mouvement des idées. Présence de transitions entre les paragraphes. Articulation des paragraphes individuels (15%).

Qualité de la conclusion (5%).

- Intérêt des arguments; originalité du plan; finesse et pertinence des points soulevés; bonne sélection, utilisation pertinente des exemples; preuve de réflexion personnelle, d’essai d’analyse (20%).

- Richesse et précision du vocabulaire; qualité de l’expression (20%).

- Variété des constructions syntaxiques; caractère écrit du style (20%).

- Appréciation globale personnelle (10%).


GRIMOIRE-FRE 180Y
©Pascal Michelucci
Créé le 28 janvier 2000.