Table principale



Table secondaire





Tests et examens


Introduction to French Studies -- Pascal Michelucci -- FRE 180Y


ERINDALE COLLEGE - University of Toronto

Faculty of Arts and Science

 

April/May Examinations 1996

 

CORRIGÉ 

FRE 180Y

L0301 (P. Michelucci)

 

Duration - 3 (three) hours

 

No Aids allowed

 

 

I. GRAMMAIRE :

 

II. LITTÉRATURE :

 

1A. Pronoms personnels /12

 

a. Repérages /4

 

1B. Pronoms relatifs /7

 

b. Définitions /6

 

1C. Adjectifs et accord /7

 

c. Questions /10

 

1D. Prépositions /4

 

d. Choix multiples /10

 

1E. Verbes 1 /13

 

 

1F. Verbes 2 /3.5

 

TOTAL : /30

 

1G. Conjonctions /1.5

 

 

1H. Interrogation /5

 

III. COMPOSITION :

 

1I. Négation /7

 

a. Grammaire /10

 

 

b. Fond /10

 

2A. Nature /5

 

c. Forme /10

 

2B. Fonction /5

 

 

 

TOTAL : /30

 

/70

 

 

 

 

TOTAL : /40

 

 

 

GRAND TOTAL : /100

 

 

I. GRAMMAIRE [40% de la note finale].

 

Sauf indication contraire, les réponses autres que celles explicitement mentionnées valent 0 (zéro). Il serait pratique que les correcteurs apposassent un diacritique de leur cru à côté de chaque réponse vérifiée, et que tous reportassent leurs calculs sur la page de garde du livret d’examen afin de faciliter le calcul automatique des notes.

En cas de réponses multiples de la part des étudiant-e-s, les correcteurs choisiront à leur discrétion la réponse dont ils décideront de tenir compte.

 

1A. Pronoms personnels

 

UN point pour chaque pronom juste. 

  • 1. JE LE LEUR ai expliqué.

    2. Pour faire ce gâteau, il EN faut quatre.

    3. Louise ne veut pas Y aller avec ELLE.

    4. ILS pensent souvent à ELLE.[IlS Y pensent souvent = 0.5]

    5. LES avez-vous vuES ? [Je LES ai vuES = 0.5. LES avez-vous vuS ? = 0.5. Je LES ai vuS = 0.25]

    6. Y a-t-elle répondu ?

    7. J’EN prends dans mon café.

    8. Raconte-LUI ton histoire.

    9. Malheureusement, je n’ai pas pu LES finir. [Je ne LES ai pas pu finir = 0.25].

     

  • 1B1. Les pronoms relatif

     

    UN point pour chaque pronom juste.

     

     

  •  

    1. Jacques et Micheline sortent ce soir. Jacques ne connaît pas les gens chez QUI/LESQUELS ils sont invités. [Accepter ´*les gens OÙª]

    2. Connais-tu ce grand garçon DONT/DE QUI les parents sont des vedettes du cinéma ?

    3. As-tu déjà acheté la peinture avec LAQUELLE/QUOI tu vas repeindre ta chambre ?

    4. TOUT CE QUE/CE QUE je veux savoir c'est pourquoi nous n'avons jamais eu de réponse à notre lettre.

     

  •  

    1Bii. Les pronoms relatifs

     

    UN point pour chaque pronom juste.

  • 1. Elle se souvient de ce restaurant OÙ/AUQUEL/DANS LEQUEL elle a fêté son anniversaire.

    2. Elle a trouvé beaucoup de livres QUI/DONT CERTAINS vont l'aider à apprendre l'espagnol.

    3. Je n'ai jamais revu ces femmes AU SUJET DESQUELLES/AU SUJET DE QUI/SUR QUI/SUR LESQUELLES/A PROPOS DE QUI/A PROPOS DESQUELLES j'ai écrit un long article.

     

     

  • 1C. Les adjectifs et les acords

     

    0.25 point pour chaque trait justement modifié. - 0.25 pour chaque modification abusive. 

  • 1. Les gentiLLES fillettes que sont nos voisiNES ! Ce sont des SŒURS jumELLES. ELLES sont toujours tellement attentionnÉES envers leur mère que tout le monde dans le quartier les trouve touchanTES.

     

    2. TouTES les déléguées chinoiSES avaient été invitÉES, mais certaiNES ont carrément refusé de venir parce que, disent-ELLES, ELLES ne sont pas d’accord avec les positions occidentales. Cependant toutes les rencontres se sont bien déroulées sans ELLES

     

  • 1D. Les prépositions

     

    0.5 point pour chaque préposition juste

  • 1. Tout le monde devrait arrêter DE fumer.

    2. Finalement j'ai réussi À le convaincre.

    3. Quand je sors DE mon cours d'anglais, je rentre tout de suite CHEZ moi.

    4. Tu as oublié D’étudier pour le test ? Comme c'est dommage !

    5. Les enfants détestent XXXX se coucher tôt.

    6. Bonjour, monsieur. Vous êtes le premier À arriver.

    7. Ces enfants obéissent toujours À leurs parents.

     

  • 1E. Les verbes

     

    UN point par forme juste.

     J’AVAIS/AI EU vingt ans. Je VENAIS d’ARRIVER à Montréal où je NE CONNAISSAIS personne sauf ma cousine Thérèse et son mari.

  • Quelque temps après mon arrivée à Montréal, ils M’ONT INVITÉE à passer un dimanche après-midi avec eux. J’AVAIS PENSÉ/JE PENSAIS/J’AI PENSÉ que nous NE SERIONS que tous les trois, mais quand j’AI FRAPPÉ/J’AI EU FRAPPÉ à leur porte, un beau et grand jeune homme aux yeux bleus l’A OUVERTE. ´ Entrez, Mademoiselle ª, dit-il d'une voix grave et mélodieuse. ´ Je M’APPELLE Georges ª.

    Il M’A PLU tout de suite et il A CONTINUÉ à me PLAIRE jusqu'à son dernier jour. Il EST MORT il y a dix ans mais, même aujourd'hui, je ME RAPPELLE encore ses yeux rieurs et sa belle voix ª.

    Nous AVONS PASSÉ une très belle journée ensemble. Nous SOMMES ALLÉS au parc Lafontaine où nous NOUS SOMMES AMUSÉS comme des fous tout l'après-midi. Nous AVONS ESSAYÉ les autos tamponneuses, ces petites voitures qui ROULENT vite et SE FRAPPENT. ´ Ne frappe plus ma voiture à moins que tu VEUILLES/NE VEUILLES que j’EMPOISONNE ta limonade ! ª S’EST ÉCRIÉE/S’ÉCRIAIT Thérèse quand la voiture de Paul A HEURTÉ/HEURTAIT la sienne.

    Après cet après-midi très amusant, Georges M’A RAMENÉE chez moi. Quel beau souvenir !

     

  • 1F. Les verbes 2

     

    0.5 point par forme juste

  • 1. Il faudra que vous ÉTUDIIEZ beaucoup pour votre examen d'histoire. [ÉTUDIEZ = 0.25]

    2. Si vous aviez le bon numéro, vous GAGNERIEZ un voyage au Mexique.

    3. Micheline croit que l'université NE VEUT PAS/NE VOUDRA PAS/NE VOUDRAIT PAS/NE VOULAIT PAS augmenter les frais de scolarité.

    4. Sophie est désolée que vous N’ÊTES PAS VENU(S)/SE SOYEZ PAS VENU(S) à sa fête hier.

    5. Diane espère que Denise POURRA/PUISSE l'accompagner au concert ce soir.

    6. Hélène rentre les chaises au cas où il PLEUVRAIT [Accepter PLEUVE].

    7. Nous aurions reçu ta lettre plus rapidement si tu l’AVAIS ENVOYÉE par courrier électronique.[l’avais ENVOYÉ = 0.25]

     

     

  • 1G. Les conjonctions

     

    0.5 par forme juste

  • 1. Louis craint QUE le feu (NE) preNNE dans la cuisine.

    2. Catherine veut ALLER à la plage.

    3. Louis est triste QUE l'année universitaire est/SOIT terminée.

    Louis est triste PARCE QUE/CAR/DU FAIT QUE… l'année universitaire est terminée.

     

  •  

    1H. L’interrogation

     

    UN point par phrase juste

  • 1. A QUOI Jeanne pensait-elle ? A QUOI EST-CE QUE Jeanne pensait ?

    2. COMBIEN Jean a-T-IL payé ce livre ? COMBIEN EST-CE QUE Jean a payé ce livre ? [Ignorer: ´pour ce livreª]

    3. QUE Paul étudie-T-IL ? QU’EST-CE QUE Paul étudie ?

    4. QUI a écrit ce récit de voyage ? QUI EST-CE QUI a écrit ce récit de voyage ?

    5. POURQUOI Liliane a-T-ELLE déménagé ? POURQUOI EST-CE QUE Liliane a déménagé ?

     

  •  

    1I. La négation

     

    UN point par forme juste

  • 1. Diane N’A PAS ENCORE reçu ton message.[N’A PAS reçu = 0.5]

    2. Nous N’AVONS PLUS DE travail à faire.[N’AVONS PLUS DU=0.25]. NOUS N’AVONS PLUS RIEN à faire.

    3. PERSONNE NE veut aller au théâtre.

    4. N’as-tu RIEN vu ? N’as-tu PAS vu QUOI QUE CE SOIT ? [Je n’ai rien vu = 0]

    5. Il N’y a NI livre(S) NI papier dans mon sac. Il N’y a PAS DE livre(S) NI DE papier dans mon sac. Il N’y a RIEN dans mon sac.

    6. Je N’ai vu PERSONNE ce matin. Je N’ai PAS vu QUI QUE CE SOIT ce matin.

    7. Robert N’a vu PERSONNE de bizarre.

     

     

  •  

    * *

     

     

     

    2A. La nature des mots:

     

    UN point par analyse exacte

     

    Vous sentez le besoin de faire à cette personne la confidence de votre vie, de lui

     

    1. Préposition

     

    donner tout, de lui sacrifier tout ! On ne s'explique pas, on se devine. On s'est entrevu

     

    2. Pronom personnel (réfléchi)

     

    dans ses rêves. (Et il la regardait.) Enfin, il est là, ce trésor que l'on a tant cherché, là,

     

    3. Pronom personnel (COD) 4. Pronom relatif (COD)

     

    devant vous ; il brille, il étincelle. Cependant on en doute encore, on n'ose y croire ; on en

    reste ébloui, comme si l'on sortait des ténèbres à la lumière.

     

    5. Conjonction (comparaison= 0.5)

     

     

    2B. La fonction des mots:

     

    UN point par analyse exacte

     

     

    Les pompiers, au bas de l'estrade, se reposaient sur leurs baïonnettes ; et Binet,

     

    1. S, Sujet

     

    immobile, restait coude en dehors, avec la pointe du sabre en l’air. Il entendait peut-être, mais il ne devait rien apercevoir à cause de la visière de son casque qui lui

     

    2. COD, Objet direct, complément direct

     

    descendait sur le nez. Son lieutenant, le fils cadet du sieur Tuvache, avait encore

     

    3. CCL, complément de lieu, lieu 4. S, Sujet

     

    exagéré le sien ; car il en portait un énorme et qui lui vacillait sur la tête, en laissant

     

    5. COD, Objet direct, complément direct

     

    dépasser un bout de son foulard d'indienne.

     

     

     

    II. LITTÉRATURE [30% de la note finale].

     

    A. Repérages.

    0.25 par réponse juste.

     

     

    AUTEUR

     

    ŒUVRE

     

    ÉPOQUE

     

    Flaubert

     

    Madame Bovary

     

    XIX

     

    Lamartine

     

    ´ Pensée des morts ª

     

    XIX

     

    Rimbaud

     

    ´ Les Chercheuses de poux ª

     

    XIX

     

    Mme de Sévigné

     

    Lettres

     

    XVII

     

    Rabelais

     

    Gargantua

     

    XVI

     

    Sartre

     

    La Putain respectueuse

     

    XX

     

    Diderot

     

    L’Encyclopédie

     

    XVIII

     

    Hugo

     

    ´ Les Djinns ª

     

    XIX

     

     

    B. Définitions:

    2 x 3 points. Contenu/Synthèse = 2 points. Langue/clarté = 1 point.

  • 1. l’amour et la mort dans Tristan et Iseut

    2. l’humanisme

    3. le fanatisme selon Diderot

    4. le symbolisme

    5. l’éducation selon Montaigne

    6. la mort de Roland

    7. le roman anglais selon Madame de Staël

    8. le classicisme

    9. le romantisme

    10. la morale des Liaisons dangereuses

     

     

  •  

    C. Questions sur un passage [10 points].

    Ca. Lisez attentivement et plusieurs fois l’extrait suivant, qui est tiré d’un texte que nous avons étudié en classe.

  • Après de longues années, madame de Rênal n'était pas encore accoutumée à ces gens à argent au milieu desquels il fallait vivre.

    De là le succès du petit paysan Julien. Elle trouva des jouissances douces, et toutes brillantes du charme de la nouveauté dans la sympathie de cette âme noble et fière. Madame de Rênal lui eut bientôt pardonné son ignorance extrême qui était une grâce de plus, et la rudesse de ses façons qu’elle parvint à corriger. Elle trouva qu'il valait la peine de l'écouter, même quand on parlait des choses les plus communes, même quand il s'agissait d'un pauvre chien écrasé, comme il traversait la rue, par la charrette d'un paysan allant au trot. Le spectacle de cette douleur donnait son gros rire à son mari, tandis qu'elle voyait se contracter les beaux sourcils noirs et si bien arqués de Julien. La générosité, la noblesse d'âme, l'humanité lui semblèrent peu à peu n'exister que chez ce jeune abbé. Elle eut pour lui seul toute la sympathie et même l'admiration que ces vertus excitent chez les âmes bien nées.

     

  • Cb1. Stendhal, Le Rouge et le Noir, XIXe, romantisme. 1 point

    Cb2. C’est un paysan. Il est ignorant. Ses manières sont rudes. 1 point

    Cb3. Il est généreux, sensible, humain, noble d’âme. 1 point

     

    Cb4. Mme de Rênal apprécie ses qualités parce que Julien est l’antithèse des son mari.

    1 point

     

    Cc1. L’un est sensible, l’autre pas. L’épisoide du chien écrasee, et la réaction des deux hommes est une bonne illustration de leur différence. 3 points.

     

    Cc2. Non. Madame de Rênal est aussi conquise par le physique de Julien. Il a un joli visage, dont elle apprécie els sourcils arqués. 3 points.

     

     

     

     

    D. Choix multiples. Entourez l’affirmation juste [10 x 1 = 10 points. Attention: il y a une réduction de 0.25 pour chaque mauvaise réponse].

     

     

    1. Dans Tristan et Iseut:

    b. Iseut est responsable de la mort de Tristan. 1pt

    c. Tristan se suicide parce qu’il croit qu’Iseut l’a abandonné à tout jamais. 0.5pt

  •   
  • 2. ´ Spleen ª de Charles Baudelaire:

    b. Exprime l'angoisse métaphysique du poète par des images plus fortes que celles utilisées par les poètes Romantiques.

  •   
  • 3. Dans L’Avare de Molière:

    a. L'auteur écrit en prose, car ses personnages ne sont pas des nobles et que sa pièce n’est pas une tragédie. 1pt

    b. Maître Jacques se rit de son maître Harpagon. 0.5pt 

  •  
  • 4. Dans ´ Pensée des morts ª d’Alphonse de Lamartine :

    c. L'automne est une métaphore qui exprime le changement continuel qui fait partie de la vie. Ce changement est la source de l'inquiétude métaphysique chez le poète.

  •   
  • 5. Dans les Essais, Montaigne:

    b. Donne les principes d’une éducation pragmatique et performante.

  •  
  • 6. Dans ´ La Colombe poignardée et le Jet d'eau ª, un des Calligrammes de Guillaume Apollinaire :

    c. Le poème est moderne à cause de sa versification qui n'a aucune trace des vers de forme traditionnelle.1pt

    d. Le fait que la colombe est poignardée, et la position de la colombe signifient que la paix est morte pour toujours. 1pt

  •    
  • 7. Dans La Chanson de Roland :

    d. Roland ne veut pas que son épée sainte soit insultée par des infidèles. 

     

    8. Dans Candide de Voltaire:

    c. Candide et Cacambo découvrent un monde parfait dans un pays que l’on pourrait croire loin de toute civilisation.

  •  
  • 9. Dans ´ Les Chercheuses de poux ª d’Arthur Rimbaud:

    b. le langage est la source de toute consolation face aux douleurs du monde physique, car il crée des visions personnelles, douces et sensuelles.

  •  
  • 10. Dans La Putain respectueuse de Jean-Paul Sartre :

    a. La société américaine de l’époque et son racisme servent à réfléchir sur la responsabilité de l’individu dans toute forme d’oppression.

  •  

     

  • III. COMPOSITION [30% de la note finale].

     

     

    - ne pas écrire moins de 280 mots sous peine de pénalisation (proportionnellement au nombre de mots manquants à partir de 280 mots, à raison de 10% pour vingt mots. Ex. 270 mots = moins 5%; 260 mots = moins 10%; 240 mots = moins 20%...);

     

    A. L’amour, dans la littérature française que nous avons étudiée, conduit souvent à la catastrophe. Étudiez deux cas qui illustrent ce fait. Proposez ensuite, à partir de ces deux cas, votre point de vue personnel sur les raisons (religieuses, sociales, morales, littéraires…) de cette valorisation négative. Argumentez votre propos.

     

    B. Comment les pays étrangers vous semblent-ils être vus à travers l’histoire de la littérature française que nous avons étudiée ? Par quels aspects cette vision changeante vous semble-t-elle légitime ou critiquable, et/ou explicable ? Appuyez votre argumentation sur deux ou trois exemples précis.

     

    C. Quels sont les rôles (politiques, sociaux, familiaux…) de l’homme dans les textes de la littérature française que nous avons étudiés ? Cette représentation littéraire vous paraît-elle toujours parallèle à la réalité historique, ou bien y voyez vous les traces d’une critique ? Appuyez votre démonstration sur deux ou trois exemples précis.

     

    D. L’origine sociale des personnages de la littérature française change d’une époque à l’autre - ce sont parfois des rois, tantôt des nobles, tantôt des paysans ou des gens du peuple. Pouvez-vous expliquer ce changement ? Appuyez votre argumentation sur deux ou trois exemples précis.

     

    BARÈME

     

    Grammaire 10 points: -0.25 par faute de morphologie, syntaxe, lexique (ignorer accents et ponctuation, collocations erronées, lourdeurs et maladresses). Encercler chaque faute comptée d’un cercle double.

     

    Fond 10 points:

    CONTRESENS = -1 point

    texte méconnu ou ignoré = 5 points ou moins

    connaissance/sélection des textes lacunaire, non-pertinente mais juste: 6 points

    connaissances adéquates: 7 points

    sélection pertinente + synthèse = 8 points

     

     

    Forme 10 points:

     

    Présence d’introduction: 1 point - qualité: 1 point

    Présence de conclusion: 1 point - qualité: 1 point

    Présence de paragraphes organisés: 2 points

    Présence de liens et de jonctions: 2 points

    Appréciation personnelle: 2 points


    GRIMOIRE-FRE 180Y
    ©Pascal Michelucci
    Créé le 28 janvier 2000.