LES ÉDITIONS PARATEXTE

catalogue

ARGYROS, Alexander J.,
Crimes of Narration: Camus' La Chute
BAETENS, Jan,
Aux Frontières du récit : Fable de Robert Pinget comme Nouveau Nouveau roman
BRUCE, Donald,
De l'intertextualité à l'interdiscursivité: histoire d'une double émergence
CORNILLE, Jean-Louis,
L'Œuvre possible d'Alfred Jarry
GAY-CROSIER, Raymond,
Albert Camus : paradigmes de l'ironie — révolte et négation affirmative
HALSALL, Albert W.,
L Art de convaincre le récit pragmatique: rhétorique, idéologie, propagande
HARRIS, Geoffrey T.,
De l'Indochine au R.P.F.: une continuité politique — les romans d'André Malraux
HORVATH, Christina et WAAHLBERG, Helle
Pour une cartographie du roman urbain du XIXème au XXIème siècles
KÈGLE, Christiane,
Fiction et scriptibilité: l'exemple de Giono
MILLER, Robert Alvin
Hermès et Aminadab: essai d’herméneutique littéraire
RIZZUTO, Anthony,
Albert Camus' L'Exil et le royaume: The Third Decade
SARKONAK, Ralph,
Les Trajets de l'écriture : Claude Simon
SCHUEREWEGEN, Franc,
Balzac contre Balzac: les cartes du lecteur
THALER, Danielle,
Était-il une fois? littérature de jeunesse: panorama de la critique (France-Canada)
WETZEL, Andreas,
Partir sans partir : le récit de voyage littéraire au xixe siècle
WILLEMART, Philippe,
Dans la chambre noire de l'écriture : Hérodias de Flaubert
WOOLDRIDGE, Terence Russon,
Le Grand dictionaire françois-latin (1593-1628) Histoire, types et méthodes
YOKARIS, Ilias,
L'Imppossible totalité  : une étude de la complexité dans l'œuvre de Claude Simon
MÉTAMORPHOSES: réflexions critiques sur la littérature, la langue et le cinéma
 
 
BON DE COMMANDE / ORDER FORM


 





CRIMES OF NARRATION: CAMUS' LA CHUTE


Alexander J. ARGYROS



Ce livre est une sorte d'essai topographique une tentative pour situer les structures narratives complexes qui constituent l'originalité et la modernité du dernier roman de Camus. La Chute est une confession romanesque dont le sujet même est la stratégie de la confession. Un monologue situé entre le silence d'un interlocuteur et la verbosité excessive d'un confesseur à la première personne. La Chute retrace la trajectoire tortueuse et souvent discontinue du langage qui ne réussit pas à s'effacer en présence de la vérité. Ayant abandonné les formes de confession classiques, le narrateur de Camus parvient à rendre son lecteur complice d'une sorte de langage qui, parce qu'il ne sert pas un contexte intertextuel, ne peut que répéter la narration de sa fictionnalité. D'oú une expérience extraordinairement hardie pour sonder les limites et les ressources des discours fictionnels.

Crimes of Narration: Camus' « La Chute » is a map of sorts -- an attempt to situate the complex narrative structures that constitute the originality and modernity of Camus' last novel. La Chute is a fictional confession whose subject is the strategy of confession. A monologue poised between the silence of an interlocutor and the obsessive verbosity of a first-person confessor. La Chute traces the circuitous and often discontinuous trajectory of language that is unable to efface itself in the presence of truth. Having forsaken the classical forms of confession, Camus' narrator seduces his interlocutor / reader into complicity with a kind of language which, because it does not serve an extra-textual content, can only rehearse and repeat the narration of its fictionality. What emerges is a strikingly bold experiment in the limits and resources of fictional discourses.



102pp. 15x23cm.
ISBN 0-920615-04-X
19.95$






AUX FRONTIÉRES DU RÉCIT
FABLE DE ROBERT PINGET COMME NOUVEAU
NOUVEAU ROMAN

Jan BAETENS


 

Pour la première fois, un ouvrage aborde en détail cette période mal connue de la littérature moderne qu'est le Nouveau Nouveau Roman. Son avancée par rapport au Nouveau Roman constitue la première partie de cette étude. Pour la première fois également, le chef d'œuvre de Robert Pinget se voit analysé avec toute la minutie qu'il mérite et suivant une méthode, celle des anagrammes, en mesure de rendre compte de la radicale nouveauté d'un livre situé, décidément, au-delà du romanesque. En plus, il est prêté une attention particulière au travail sur l'intertexte, qui superpose le mythe de Narcisse à la figure du Christ. Fable apparaít ainsi comme un livre qui convertit, en les lisant à la lettre, les textes fondamentaux de notre civilisation.

This is the first essay to examine in detail that little known period of modern French literature referred to as the New New Novel and in the first part of his text the author traces its evolution from and relationship to the New Novel. It is also the first study to subject Robert Pinget's masterpiece to the minute analysis it deserves, using as method a study of anagrams, a method which explains the radical innovations of a book which goes beyond fiction. Particular attention is paid, moreover, to the way in which Pinget's book intertextually superimposes the myth of Narcissus on the figure of Christ. Thus Fable is seen to be a book which converts the fundamental texts of our civilisation by reading them literally.



136pp. 15x23cm.
ISBN 0-920615-08-2
26.95$




ALBERT CAMUS' L'EXIL ET LE ROYAUME: THE THIRD DECADE



(textes réunis par) Anthony RIZZUTO (Editor)

 

  • Anthony RIZZUTO, Introduction
  • English SHOWALTER, Jr., Two Murderers: Meursault and the Renegade >BR>
  • Raymond GAY-CROSIER, Renegades Revisited: from Jonas to Clamence
  • Peter CRYLE, Bodily Positions and Moral Attitudes in L'Exil et le royaume
  • Abraham ANDERSON, « Le Rénégat » and L'Homme révolté
  • Édouard MOROT-SIR, Humour and Exile
  • Vicki MISTACCO, Nomadic Meanings: The Woman Effect in « La Femme adultère »"
  • A. James ARNOLD, « La Pierre qui pousse »: Symbolic Displacement in L'Exil et le royaume
  • Jean SAROCCHI, « L'Autre et les autres »
  • Carl VIGGIANI, The Genesis and Elaboration of L'Exil et le royaume in the Carnets
  • Brian T. FITCH, « La Femme adultère »: a Microcosm of Camus' Solipsistic Universe
  • Evelyn ZEPP, Exile in the Kingdom: Where is the King?

    146pp. 15x23cm.
    ISBN 0-920615-12-0
    26.95$




  • L'ART DE CONVAINCRE
    le récit pragmatique: rhétorique, idéologie, propagande



    Albert W. HALSALL



    En présentant une théorie « sémio-rhétorique » du récit, cette étude offre ce qui fait défaut à la narratologie structuraliste et post-structuraliste - une méthode pour analyser la pragmatique narrative, c'est-à-dire la persuasion (tentée et/ou effectuée) au moyen du récit. Comme tout discours, le discours narratif combine les données sémiotiques avec les stratégies de l'inventio et de la dispositio -- connues en Occident au moins depuis l'époque d'Aristote - dans le but de convaincre des destinataires en faisant appel aux présuppositions culturelles que le producteur du texte en question partage avec les membres de la collectivité à laquelle il s'adresse. La rigueur de l'analyse sémiotique du récit qui s'accompagne ici de l'explication de plus de 200 figures du logos, du pathos et de l'êthos rhétoriques permet d'étudier à la fois les fonctions discursives du récit et la forme narrative que revêtent souvent les stratégies persuasives aussi bien dans la publicité que dans les textes dits « littéraires ». Parmi les sous-genres narratifs pragmatiques dont la méthode sémio-rhétorique permet l'analyse, sont analysés ici le roman (idéologique, historique, « factuel », etc.), la fable, la parabole, et les exempla historiques et inventés. Parmi les œuvres étudiées: La Condition humaine, L'Espoir, Vérité (de Zola), Jean Barois, La Dame aux camélias, la trilogie de L'École des femmes (de Gide) ainsi que des versions féministes et anti-féministes modernes, américaines et anglaises, de La Matière de Bretagne.

    This book presents a semio-rhetorical theory of narrative. The Narratology produced by Structuralists and Post-Structuralists lacks an analytical tool with which to dismantle pragmatic narrative, i.e. story-telling which attempts (and frequently achieves) persuasion. Like any other discourse, narrative discourse combines semiotic data with the rhetorical strategies of the
    inventio and dispositio -- strategies known in the West at least since Aristotle -- in order to convince receivers by appealing to the cultural presuppositions which the text-producer shares with them. The combination of rigorous semiotic analysis of narrative with the explanation of more than 200 figures of rhetoric, classified as appeals to the emotions (pathos), to reason (logos) and to the authority of the speaker/narrator (ethos) allows an examination both of the discursive functions of narrative and of narrative as a superordinate persuasive strategy exploited as much in modern publicity as in texts commonly referred to as literary . Narrative sub-genera accessible to analysis thanks to the semio-rhetorical method include: the novel (ideological, historical, factual , etc.), the fable, the parable, and the exemplum, historical and invented: all are discussed here. Among the narratives analyzed: Malraux's La Condition humaine and L'Espoir, Zola's Vérité, Jean Barois by Martin du Gard, La Dame aux camélias, Gide's trilogy L'École des femmes, as well as several modern, English and American, feminist and anti-feminist versions of the legends of King Arthur.

    438pp. 15x23cm.
    ISBN 0-920615-10-4
    49.95$




    Pour une cartographie du roman urbain du XIXème au XXIème siècles

    Textes réunis et présentés par Christina HORVATH et Helle WAAHLBERG

     

     

    Cet ouvrage est né d’une ambition de retracer l’évolution d’un genre caractéristique de l’époque contemporaine dont l’apparition remonte pourtant aux années 1830 : le roman urbain. Ancré à la fois dans le réel et le temps présent, ce genre a pour spécificité de représenter la métropole moderne dans sa quotidienneté et sa contemporanéité. Malgré l’abondance des études consacrées à la ville littéraire en général et au mythe de Paris, capitale du XIXème siècle en particulier, on a curieusement peu parlé du roman urbain en tant que genre. Dressant un vaste panorama du roman urbain français du XIXème au XXIème siècle, le collectif se veut à la fois tentative de définition, de catégorisation et de périodisation et ouvrage de référence dans ce champ encore peu étudié. Les auteurs se sont interrogés d’abord sur les possibles critères de définition permettant de distinguer entre le roman urbain et les autres récits qui situent leur intrigue dans un milieu urbain mais qui exploitent la ville comme un simple décor sans en faire un personnage important. Les réflexions théoriques portent également sur les principales visées esthétiques du genre, les techniques auxquelles il recourt et la place qu’il occupe dans le champ littéraire de son époque. Mais les investigations visaient surtout à établir une périodisation depuis la genèse du roman urbain dans les années 1830 jusqu’à nos jours. Conformément à la nature diachronique du sujet, nous avons adopté une structure chronologique où chaque partie traite d’une étape importante de l’évolution parallèle du roman urbain et de la ville moderne. Alors que le premier volet focalise sur l’émergence du genre au XIXème siècle, le second examine comment l’esthétique et les principales préoccupations et techniques du genre ont évolué tout au long du XXème siècle, reflétant les mutations diverses. Enfin, dédié à la description du roman urbain dans son état actuel, le dernier volet de l’ouvrage envisage également les perspectives futures au XXIe siècle.

     

    268 pages

    ISBN : 978-0-920615-51-5

    Prix : 39.95 $

     


    ÉTAIT-IL UNE FOIS? LITTÉRATURE DE JEUNESSE :
    PANORAMA DE LA CRITIQUE (FRANCE-CANADA)



    Danielle THALER


    Fruit d'un travail d'équipe de quatre ans, Était-il une fois? regroupe plus de 8 000 titres d'ouvrages et d'articles qui ont pour centre d'intérêt la littérature de jeunesse d'expression française, des origines jusqu'en 1988. Á la différence d'une simple bibliographie, ce guide propose un panorama de la critique dont il présente les grands axes de réflexion. Au total, 60 sections organisées autour de mots-clés de « ABÉCÉDAIRES » à « VOYAGE » regroupant la critique sur les genres littéraires destinés aux jeunes ou récupérés par eux. Les travaux sur des sujets connexes, tels que ceux de la bibliothèque et de l'édition pour jeunes sont également répertoriés. En plus d'une partie thématique, Était-il une fois? comporte une section oú sont présentés, par ordre alphabétique, les auteurs critiques et, par ordre chronologique, leurs ouvrages. Afin de faciliter la consultation de ce guide par les chercheurs qui ont accès à un micro-ordinateur, toutes les informations recueillies dans ce panorama de la littérature de jeunesse sont également présentées sur disquette sous forme de banque de données. La littérature pour la jeunesse se situe au carrefour de plusieurs disciplines; ce répertoire de la critique s'avérera donc précieux aussi bien pour le chercheur universitaire que pour le psychologue, le pédagogue, le bibliothécaire ou le créateur de textes pour jeunes. Pour tous ceux qui « pratiquent » la littérature de jeunesse, Était-il une fois? est un instrument de travail indispensable.

    The first major bibliographical guide of its kind, Était-il une fois ? is the product of a ream of scholars working in the major research centres of the francophone world. It lists more than 8,000 titles of critical studies devoted to French and French-Canadian children's literature. Était-il une fois ? is much more than a bibliography. Organized by key words ranging from ABÉCÉDAIRES to VOYAGE into a total of sixty subdivisions it incorporates works covering the entire history of the criticism of francophone children's literature. In addition, était-il une fois ? indexes critical works on related non-literary topics such as the development of children's libraries and publishing for children and adolescents. An alphabetical listing of critics with a chronological bibliography of their work completes this comprehensive study. The printed version of Était-il une fois ? comes with a computer diskette which will allow those who have access to a micro-computer to perform rapid, sophisticated bibliographical searches. Était-il une fois ? is an essential research-tool for scholars, psychologists, teachers, librarians, authors -- in short for anyone active in the study and practice of children's literature.

    1 120pp. (relié / hard cover)
    22x28cm.+ disquette
    ISBN 0-920615-14-7
    124.95$




    FICTION ET SCRIPTIBILITÉ: L'EXEMPLE DE GIONO



    Christiane KÈGLE



    Dans la lignée de l'œuvre de Lacan, l'enjeu essentiel de Fiction et scriptibilité consiste en un processus de théorisation qui allie l'approche sémiotique à une lecture psychanalytique du texte littéraire. Eu égard à la rémanence de la trace (de la scène primitive), Un Roi sans divertissement et certains écrits limitrophes à ce dernier retiennent plus particulièrement l'attention, alors que, purement heuristique dans sa première utilisation, le concept de « scriptibilité » se trouve clarifié parallèlement au repérage de l'inconscient du texte. Opérant un certain nombre de transformations sémantiques et syntaxiques, la scriptibilité institue une déroute du sens au sein de la fiction. Aussi convient-il d'examiner la dichotomie apparente des textes: « discours fictif » et « discours scriptible ». Le discours scriptible, d'abord interrogé en fonction de l'autonomie du signifiant à l'œuvre dans le processus primaire, se donne à lire comme une réécriture du stade du miroir. Corrélativement, le discours fictif peut être décodé grâce aux traces inscrites en son énoncé par la présence de l'Autre: véhiculant le paradigme de la captation imaginaire, ce type de discours apparaêt dès lors comme une scriptibilité du narcissisme secondaire. La double division du sujet, issue de la « Spaltung » et de la « Refente », instaure, par ailleurs, dans le procès littéraire une véritable rhétorique de l'inconscient: métaphores et métonymies. La structuration de l'inconscient, qui s'institue, d'après Lacan, dans le passage de l'Imaginaire à l'Ordre symbolique, nous amène à interroger le statut de l'écriture artistique paradoxalement située à la jonction de l'un et de l'autre.

    Situated within the context of Lacan's work, Fiction et scriptibilité is essentially a theoretical undertaking that brings together a semiotic approach and a psychoanalytical reading of the literary text. Given the persistence of the trace (of the primal scene), Giono's Un Roi sans divertissement and certain writings in its immediate vicinity merit particular attention, whilst the concept of writerliness , although initially used in a purely heuristic manner, becomes clearer with the bringing into focus of the unconscious of the text . As it brings about a certain number of semantic and syntactic transformations of the text, writerliness undermines the meaning at the core of the fiction. It is therefore appropriate to examine the apparent dichotomy of the texts: "fictive discourse" and "writerly discourse". Writerly discourse, first addressed in relation to the autonomy of the signifier at work in the primary process, presents itself as a rewriting of the mirror stage. Correlatively, fictive discourse can be decoded thanks to the traces inscribed in its énoncé by the presence of the Other: incarnating the paradigm of the inscription of the Imaginary, this type of discourse thus assumes the form of a writerliness of secondary narcissism. The dual division of the subject, arising out of the Spaltung and the « Refente », establishes within the literary process a veritable rhetoric of the unconscious, combining metaphor and metonymy. The structuring of the unconscious which, according to Lacan, occurs in the transition from the Imaginary to the Symbolic Order, leads us to scrutinize the status of artistic writing situated paradoxically at the intersection of the two.

    142pp. 15x23cm.
    ISBN 0-920615-20-1
    29.95$




    DE L'INDOCHINE AU R.P.F.: UNE CONTINUITÉ POLITIQUE
    LES ROMANS D'ANDRÉ MALRAUX



    Geoffrey T. HARRIS


    Bien que cette étude vise à intégrer le signifié politique de ses romans à l'expérience politique de Malraux dans l'Histoire, il ne s'agit ni d'un essai de biographie politique ni d'une interprétation autobiographique de la thématique romanesque malrucienne. Le livre de Harris constitue une réévaluation radicale de la pensée politique qui se dégage des romans de Malraux, réévaluation qui, en parallèle, fait ressortir non pas la traditionnelle image binaire de l'époque pré-gaulliste mais une continuité politique jusqu'ici insoupçonné dans la vie de l'auteur. Soustraite au carcan d'une interprétation erronée qui présente les articles parus dans L'Indochine et dans L'Indochine enchaínée comme le point de départ d'un engagement à gauche, et située dans le cadre des activités politisantes contemporaines de Malraux, l'orientation politique des romans se révèle très différente de celle que leur attribue habituellement la critique. Loin de signifier une volte-face, le gaullisme de Malraux et surtout son rôle au sein du R.P.F. s'inscrivent dans un continuum politique qui non seulement a ses origines dans l'expérience indochinoise mais qui sous-tend également l'œuvre romanesque.

    Although this study seeks to reintegrate the political meaning of his novels into Malraux's lived political experience it is not a political biography or an autobiographical interpretation of his novelistic themes. The primary intention is to reevaluate radically the political dimension of Malraux's novels, highlighting not the received binary image of the pre-Gaullist and Gaullist periods but a hitherto unsuspected political continuity in the author's life. Once freed from the constraints imposed by the erroneous interpretation of the Indochine and Indochine enchaínée articles as the starting point of a left-wing commitment, and when considered within the context of Malraux's contemporary political activities, the political orientation of the novels emerges as being fundamentally different from that generally associated with Malraux's fiction. Far from being a volte-face, Malraux's Gaullism and particularly his rôle in the R.P.F. form part of a political continuum which not only begins with the Indochina experience but which also underpins the author's novels.

    224pp. 15x23cm.
    ISBN 0-920615-24-4
    34.95$




    BALZAC CONTRE BALZAC :
    LES CARTES DU LECTEUR



    Franc SCHUEREWEGEN



    « Le plus rude athlète de notre littérature » a ses moment de doute et d'incertitude. Il n'est pas partout le démiurge que l'on connaít. Il existe un autre Balzac, moins sûr de lui, dont il est grand temps qu'on s'occupe. « Aussi, quand on voudra m'opposer à moi-même, se trouvera-t-il qu'on aura mal interprété quelque ironie, ou bien l'on rétorquera mal à propos contre moi le discours d'un de mes personnages » (« Avant-Propos » de La Comédie humaine). Lire Balzac contre Balzac, jouer la carte du lecteur, ce sera justement s'opposer à ce qui, dans les commentaires de l'auteur, se voudrait inopposable. Jouons avec La Comédie humaine. Jouons-nous d'elle. Transformons la distance en stratégie herméneutique. Déconstruire n'est pas détruire. En un sens, il est nécessaire que l'on fasse « reculer » cet objet appelé Comédie humaine, qu'on le place assez loin de nous pour qu'on ne doive plus souscrire aux prétentions totalisantes de son auteur. C'est là peut-être la seule façon de sauver une œuvre qui risque de nous échapper si nous investissons trop dans l'empathie, dans l'identification. Revenir à Balzac c'est aujourd'hui refuser d'adhérer à sa cause. Mais le plaisir du texte n'en sera pas moindre. Au contraire.

    Balzac, who has been called the "toughest athlete of French literature", nonetheless has his moments of doubt and uncertainty. He is not the demigod often talked about. There is another Balzac, much less sure of himself, to whom it is time that attention was paid. "So, whenever someone wants to point out contradictions in my work, the answer will be that some ironic turn of phrase has been misinterpreted, or the language of one of my characters will be inappropriately used as a retort against me" ("Foreword" to the Comédie humaine). Reading Balzac against himself, playing the reader's hand, is doing exactly what the author in his commentaries sought to render impossible. Balzac contre Balzac becomes a kind of virtuoso game with La Comédie humaine, in which distance and distancing become hermeneutic strategies. Deconstruction is not destruction. In one sense, it is necessary to put some distance between ourselves and that object called La Comédie humaine so that we no longer have to subscribe to its author's absolutist pretensions. It is perhaps only in this way that a work which risks getting away from us if we invest too much in it in the way of empathy or identification may be saved. Revisiting Balzac no longer means rallying to his cause. But our reading pleasure will not be in any way diminished. On the contrary. --

    196pp 15x23cm.
    ISBN 0-920615-26-0
    34.95$




    LE GRAND DICTIONAIRE FRANÇOIS-LATIN (1593-1628)
    HISTOIRE, TYPES ET MÉTHODES

    Terence Russon WOOLDRIDGE



      Le Grand Dictionaire françois-latin, descendant en droite ligne du Dictionaire françois-latin de Robert Estienne, représente un ensemble de dictionnaires importants mais presque entièrement inconnus des historiens de la langue et de la lexicographie françaises. Importants, puisque les différentes éditions rivales renferment, entre autres, une première codification de la prononciation des mots, des dépouillements étendus d'auteurs grands et petits de la deuxième moitié du XVIe siècle, des listes de synonymes de remplacement de mots archaïsants, de nombreux mots techniques, ainsi que le premier recueil de mots auvergnats, ces dictionnaires sont méconnus, puisque toutes les éditions sauf une ont été produites en dehors de Paris, c'est-à-dire à Genève et à Lyon. Ces lexiques ont été faits dans le double but de rendre service dans les écoles et de rivaliser en érudition leur grand frère, le Thresor de la langue françoyse de Jean Nicot. Le présent ouvrage étudie la genèse, les types et les méthodes des six éditions du Grand Dictionaire françois-latin, publiées entre 1593 et 1628, et donne une description détaillée des unités lexicales qu'elles répertorient. La grande originalité du travail de l'auteur réside dans l'analyse exhaustive du texte dictionnairique: analyses du fonctionnement du discours lexicographique, des types de discours, du lexique enregistré, du vocabulaire employé, des procédés de copiage, d'adaptation et de révision. C'est un ouvrage encyclopédique dont les méthodes marquent un nouveau départ pour la lexicographie française. Le livre de T.R. Wooldridge se complète, pour les bibliothèques et spécialistes qui s'y intéressent, par une base de données informatisée du Grand Dictionaire françois-latin composée des additions que fait chaque édition par rapport au Dictionaire françois-latin (édition de Dupuys et Nicot, 1573) ou par rapport à l'édition du GDFL dont elle procède. Cette base de données offre la possiblité d'étudier de manière exhaustive tout phénomène textuel : vocables traités (mots-adresses du dictionnaire) ou utilisés (dans les définitions, exemples, etc.), mots tirés d'une même source (Amyot, Vigenère, Ronsard, etc.), mots régionaux, termes techniques, terminologies linguistiques, commentaires sur la prononciation du français, etc. Les éléments lexicaux de la base de données sont encodés en COCOA (ce qui la rend facile à utiliser avec n'importe quel logiciel de concordance ou de recherche) indiquant pour une position donnée la référence textuelle (édition, page, colonne, ligne), la vedette d'article, la typographie et la langue.

      278pp
      ISBN 0-920615-30-9
      49.95$ base de données
      ISBN 0-920615-32-5
      49.95$




      LES TRAJETS DE L'ÉCRITURE :
      CLAUDE SIMON



      Ralph SARKONAK



      Le présent essai étudie les cinq ouvrages de création littéraire publiés par Claude Simon au cours des années quatre-vingt (Les Géorgiques, La Chevelure de Bérénice, L'Invitation, Album d''un amateur et L'Acacia). Il se donne pour but d'examiner le renouveau textuel qui a suivi le « cycle Reixach » des années cinquante et soixante et les textes formalistes des années soixante-dix. La critique se devait de souligner -- et de saluer cet accomplissement remarquable: celui d'une écriture qui, tout en se « répétant » presque infiniment, jusqu'à ce qu'envoûtement s'ensuive, trouve toujours quelque chose de nouveau à dire. C'est la preuve d'un besoin très pressant de dire, certes, mais aussi, et surtout, d'un besoin de faire, comme le romancier l'a rappelé dans son Discours de Stockholm. Après Claude Simon: les carrefours du texte (Éditions Paratexte, 1986), Ralph Sarkonak se propose de montrer, dans cette nouvelle étude, que la mimésis (qui avait si mauvaise presse hier) et la sémiosis (qu'on a tendance à négliger aujourd'hui) continuent, dans les ouvrages récents de Simon, de s'épauler, de « dialoguer » à l'intérieur du texte (fût-il romanesque ou non), et que l'opposition claire, nette et distincte que certains ont voulu établir entre ces deux modalités ou régimes textuels est tout simplement nulle et non avenue. Le texte est ici conçu comme un « espace stéréographique », pour reprendre une notion de Roland Barthes, un espace traversé et défini par une série de correspondances ou de relations, dont l'intratextualité, l'extratextualité, l'intertextualité, l'infratextualité et la métatextualité. En cours de route seront examinés les problèmes de la référentialité littéraire, de la spécificité du texte et de ses liens avec l'avant-texte, ainsi que le rapport fascinant mais si troublant entre le textuel et le visuel tel qu'il est mis en scène, ou mieux en pages, dans un « photo-texte ». Ouvrage de critique, cet essai se veut aussi ouvrage de référence au sens plein du terme, car il fournira aux lecteurs de Simon une mine précieuse de renseignements -- notes, références, renvois, allusions et « courts-circuits » de toutes sortes -- bref, autant de pistes qui leur permettront de poursuivre leurs propres trajets textuels.

      A study of the five works of literary creation published by Claude Simon during the 1980s (Les Géorgiques, La Chevelure de Bérénice, L'lnvitation, Album d'un amateur and L'Acacia), this book sets out to examine the textual renewal that followed the Reixach Cycle of the 1950s and 60s and the formalist texts of the 1970s. It is entirely appropriate that the critic underscore -- and celebrate - this remarkable achievement, a form of writing that while repeating itself until the spell takes always finds something new to say. Here is the proof of a pressing need to communicate, but also and especially, of the need to make something, as the novelist reminded us in his Discours de Stockholm. Following Claude Simon: les carrefours du texte (éditions Paratexte, 1986), Ralph Sarkonak in this new book demonstrates that in Simon's recent works mimesis - which had such a bad name in the past -- and semiosis -- which is neglected today -- continue to support and to dialogue with each other within the text, whether it be novelistic or not. He shows that the clear, distinct opposition that was set up by certain critics in the past between these two modalities is simply nonexistent. In this new study the text is conceived of as a stereographic space, to use a Barthesian notion. This space is traversed and defined by a series of correspondences or relations including intratextuality, extratextuality, intertextuality, infratextuality, and metatextuality. In the process, literary referentiality, the specificity of the text in relation to the « avant-texte », as well as the fascinating but troubling link between the textual and the visual as this drama is staged in the pages of a photo-text -- all these problems are discussed. A work of criticism, this study is also destined to be a reference work in the fullest sense of the term since it will furnish readers of Simon with a treasure-trove of information -- cross references, notes, allusions, and short-cuts of all kinds -- in other words, with the necessary maps that will allow them to follow their own textual journeys.

      ISBN 0-920615-36-8
      34.95$




      PARTIR SANS PARTIR :
      LE RÉCIT DE VOYAGE LITTÉRAIRE AU XIXe SIÈCLE



      Andreas WETZEL



      Cette étude examine le probléme de l'altérité dans les textes littéraires portant sur des voyages à l'étranger. Bien que la difficulté intrinsèque de décrire l'inconnu à l'aide d'un vocabulaire qui est associé avec le monde connu de l'écrivain demeure la même à travers les siècles, les attitudes et les procédés de description changent. L'analyse subtile et profonde proposée par Wetzel d'un grand nombre d'ouvrages non seulement du dix-neuvième siècle mais aussi de périodes antérieures démontre que les voyageurs ont toujours trouvé ce qu'ils avaient anticipé et que de véritables découvertes objectives sont une impossibilité. Documents à l'appui, l'auteur propose des arguments convaincants où un sens littéraire très fin s'allie à des connaissances approfondies des théories critiques et linguistiques modernes.

      This book is an analysis of the problem of otherness in literary works dealing with travel in foreign lands. Although the fundamental problem of describing the unknown in a vocabulary which is associated with the writer's known world remains the same throughout the centuries, attitudes and descriptive devices change. Wetzel's subtle and thorough analysis of a wide variety of works -- not only of the nineteenth century, but also of earlier periods -- shows that travellers always found what they had thought they would find and that genuinely objective discoveries are impossible. The author argues his points convincingly, combining a fine literary sense with an extensive knowledge of literary and linguistic theory and criticism.

      214pp
      ISBN 0-920615-34-1
      34.95$




      DE L'INTERTEXTUALITÉ À L'INTERDISCURSIVITÉ :
      HISTOIRE D'UNE DOUBLE ÉMERGENCE



      Donald BRUCE



      L'intertextualité — l'un des concepts clé de la critique moderne — est ici soumise à une étude aussi minutieuse que rigoureuse. Donald Bruce cherche à montrer que l'une des grandes aventures intellectuelles de la période 1960 à 1985 est précisément celle où le paradigme intertextuel évolue peu à peu vers un autre: celui de l'interdiscursivité. Pour Bruce cette double émergence de l'intertextualité et de l'interdiscursivité n'est pas autre chose que le reflet d'un changement radical d'orientation théorique et intellectuelle en sciences humaines. Le livre analyse l'apport des principaux théoriciens de l'intertextualité — Bakhtine, Kristeva, Riffaterre et Genette — et démontre que les diverses reformulations du modèle intertextuel aboutissent à l'interdiscursivité. Et Bruce d'illustrer ses propres conclusions en les appliquant à une analyse textuelle du roman de Jules Vallès, Jacques Vingtras.

      This book explores the conceptual evolution in literary theory characterized by the passage from an intertextual to an interdiscursive model during the period 1960-1985. The movement from one paradigm to another, indeed the double emergence of the two models is particularly significant in that it goes beyond the framework of professional critical discourse and signals a fundamental change in the human sciences in general. The discusssion is structured in a series of sketches. In the first part, "A Theoretical Sketch of Fundamental Notions", the key concepts of text, discourse and ideology are presented so as to circumscribe the conceptual space of the problem. In the second part, "Intertextuality/Interdiscursivity: Historical Sketch in Four Moments", the presentation is historical in nature and limits itself to the analysis of the work of four theoreticians (Bakhtin, Kristeva, Riffaterre, Genette) who greatly contributed to the formulation of the intertextual model and ultimately to its reformulation in interdiscursive terms. The third part, "Sketch of an Interdiscursive Analysis: Jacques Vingtras by Jules Vallès" provides methodological and historical examples taken from the Discourse of the Commune' in order to illustrate the interdiscursive model on the level of textual analysis.

      268pp. 15x23cm.
      ISBN 0-920615-40-6
      39.95$

      A




      DANS LA CHAMBRE NOIRE DE l'ÉCRITURE :
      HÉRODIAS DE FLAUBERT



      Philippe WILLEMART


      Ce livre retrace le parcours d'une recherche centrée sur la création littéraire et considère l'œuvre comme émergeant d'un univers extrêmement riche dont le manuscrit est un des rares témoins et l'écrivain, son instrument privilégié. Partagé entre cet univers, ses voyages et sa vie quotidienne, entre l'œuvre à écrire et ce qu'il croit connaître de cette œuvre, entre ses souvenirs et son désir, l'écrivain Flaubert lutte souvent en vain contre l'auteur qui s'impose peu à peu. De ces tensions naissent les processus créateurs et l'objet de la critique génétique.
      À l'aide de certaines catégories lacaniennes et différents concepts d'inconscient, celui de Freud, de Lacan, de Bellemin-Noël et un nouveau concept appelé l'inconscient génétique, une théorie de l'écriture s'ébauche où l'écrivain, mort sous sa propre plume, donne naissance à l'auteur. Le signataire du conte inclut non seulement l'écrivain, mais aussi toutes les forces culturelles de l'époque et du passé qui agissent subrepticement ou en plein jour durant les campagnes de rédaction y compris cet étrange hasard, adversaire acharné de Mallarmé. Cet essai souhaite « donner un peu plus à voir » sur « la folie d'écrire », aux chercheurs penchés sur ce nouvel objet scientifique qu'est le manuscrit.

      This book is a result of research into literary creation. It views the literary work as the product of an extremely rich universe to which the manuscript bears witness and for which the the writer acts as an intermediary. Torn between this universe, his travels and his daily life, between the work to be written and what he believes he knows of that work, between his memories and his desires, Flaubert the writer often struggles to no avail with Flaubert the author who gradually gains the ascendancy. From these tensions are born the creative processes and the object of genetic criticism.
      Philippe Willemart describes some of these processes and develops a conceptual framework for others, thus providing researchers in genetic criticism, teachers and students with tools better to understand the phenomena encountered during their research, to situate them in a broader context than that generally provided by literary theory where only the published text is dealt with.
      Using certain Lacanian concepts and various concepts of the unconscious, those of Freud, Lacan and Bellemin-Noël, and a new concept called the “genetic unconscious”, a theory of writing is developed in which the writer, dead through his own writing, gives birth to the author. The signatory of the tale includes not only the writer, but also the cultural forces of the period and of the past that are activated in a covert or an open manner during the periods of writing, including Mallarmé’s implacable enemy — happenstance.
      This essay hopes “to shed a little more light” on the “madness of writing” for those working on that new scientific object, the manuscript.


      132pp
      ISBN 0-920615-42-2
      24.95$


       

      L'IMPOSSIBLE TOTALITÉ
      Une étude de la complexité dans l'œuvre de
      Claude Simon

      Ilias YOKARIS

       

      D’une richesse et d’une densité extraordinaires, l’œuvre de Claude Simon ne cesse d’intriguer et de défier le lecteur, en soulevant plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. S’appuyant sur les acquis de la linguistique et de la stylistique, mais aussi de la philosophie du langage et des sciences contemporaines, Ilias Yocaris tente ici d’apporter sur cette œuvre un éclairage nouveau. Aucune difficulté technique, aucune question n’est esquivée, mais tout est présenté de manière accessible à un public de non-initiés. Ainsi le lecteur apprend peu à peu à s’orienter dans le labyrinthe des romans simoniens, et voit se dégager les étapes successives d’un parcours littéraire passionnant, qui, dans la lignée de Proust et de Joyce, marquera la littérature du XXème siècle.   

      With its richness and density of style, Claude Simon’s work constantly challenges and intrigues the reader, raising far more questions than it provides answers. Basing his study in accepted theories in linguistics and stylistics, but also in the philosophy of language and in contemporary science, Ilias Yokaris  seeks to shed new light on Simon’s work. No technical difficulty is avoided, no question is left unraised, but everything in this book is discussed in a manner which makes it accessible to specialist and non-specialist alike. The reader gradually learns to find his way in Simon’s labyrinth, to identify the successive stages of a fascinating literary journey which, like that of Proust and Joyce has left its mark on 20th century letters.

      21,3 x 27,5 cm
      ISBN 0-920615-46-5
      376pp. avec plus de 60 graphiques dont 15 en couleur
      84.95$




      HERMÈS ET AMINADAB
      essai d'herméneutique littéraire

      Robert Alvin MILLER

      Si la tradition herméneutique ne semble pas avoir joué un rôle de première importance dans la critique littéraire française au XXe siècle, les questions d’interprétation qui ont toujours à la fois hanté et fondé l’herméneutique se posent pour le lecteur du roman français du XXe siècle. L’étude de Miller revoit ces questions dans le cadre de l’herméneutique de Hans-Georg Gadamer et de la pratique herméneutique de quelques interprètes modernes (Szondi, Gadamer, Heidegger, Benjamin, Adorno). À travers une lecture de huit romans français du milieu du siècle (Triolet, Bernanos, Malraux, Chabannes, Gary, Sartre, Blanchot) ces mêmes questions mènent le lecteur à une méditation sur les sens possibles (ou parfois impossibles) du discours littéraire moderne.

      196pp. 15x23cm.
      ISBN 0-920615-44-9
      34.95$

       




       

      ALBERT CAMUS : PARADIGMES DE L’IRONIE
      RÉVOLTE ET NÉGATION AFFIRMATIVE


      Raymond GAY-CROSIER


      Réunissant douze articles parus dans des revues spécialisées, ce volume présente, dans le «Prologue», une mise au point de la fonction référentielle de l’ironie. La «négation affirmative» qui sous-tend la révolte camusienne et les termes-clés qui s’y associent (limite, mesure, pensée de midi) se résument par la formule A 1 A (A égale et, en même temps, n’égale pas A). Quatre chapitres rassemblés sous le titre d’ensemble «La Révolte en question» examine les assises et les ramifications de la révolte dans un nombre de travaux théologiques, sa capacité génératrice et régénératrice, son rapport avec la souveraineté chez Bataille et l’apprentissage de désenchantement que constitue le voyage. Le segment sur les «Pratiques» recense le rôle de la révolte et de l’ironie dans le théâtre (Caligula et Le Malentendu), les codes ironiques de La Chute, les rapports entre l’ironie et le lyrisme dans Le Premier Homme, enfin, le frein salutaire que le discours révolté et ironique impose à la culture eurocentrique. En guise de conclusion, «L’Épilogue» soumet l’exercice de tension soutenue que constitue la pensée de midi et, ce faisant, les axiomes de L’Homme révolté à un examen à la fois critique et fonctionnel.

      204pp. 15x23cm.
      ISBN 0-920615-01-5
      34.95$

       

       



      
      MÉTAMORHPOSES

       

      I Francophonies
      
      Sylvie MONGEON	Le frôlement de l’impossible dans l’œuvre d’Anne Hébert
      
      Ching SELAO		Écrire sa blessure : Assia Djebar et Jacques Derrida
      
      II (R)évolutions 
      
      Mireille			François Truffaut’s The Green Room :
      LE BRETON		the Notion of Adaptation Revisited  
      
      Sylvano SANTINI	De la transgression à l’involution : présentation du mouvement de fond 
      			des expériences–limites  
      III Mythes féminins 
      
      Francesca 		« Un chat est un vampire sucré » : Reading 
      LA MARCA		Baudelaire’s « Le Chat » as Destruction of the Female Character
      
      Jeri ENGLISH		« Naja Naja mérite bien son nom » :  une altérité intertextuelle entre 
      			Nadja et Voyages de l’autre côté
      
      IV Écritures intimes 
      
      Jeanne 			« Signé Simone/Castor » : les métamorphoses
      HUMPHRIES	 	d’une subjectivité au féminin
      
      Évelyne LEDOUX-	La folie comme lieu de métamorphose dans
      BEAUGRAND 		Les mots pour le dire de Marie Cardinal
      
      
      V Langues 
      
      Ryan FRASER 		Traduction et le texte interprétatif : une étude 
      			comparative de deux interprétations de Baudelaire
      
      Pascal 			Le nouveau visage linguistique du Rwanda : 
      MUNYANKESHA		statut et fonctions des langues au Pays des Mille Collines 
       
      134pp 15x23cm.
      ISBN 0-920615-48-71
      24.95$
      
      
      
      L'ŒUVRE POSSIBLE D'ALFRED JARRY
      Jean-Louis CORNILLE
       
      L'on a pris l'habitude de réduire au cycle d'Ubu l'œuvre d'Alfred Jarry. Se déploie pourtant, au 
      revers de ces textes, tout un versant nocturne, souterrain de l'œuvre, qui ne semble guère se
      projeter au-delà de sa forme manuscrite. Or, s'il est un livre auquel Jarry semble avoir songé 
      sa vie durant, sans jamais parvenir à le mener à bien, ce doit bien être cet ensemble fantoma-
      tique qu'il annonce dès 1894, Éléments de pataphysique. Sorte de pseudo-livre, d'ouvrage ima-
      ginaire, ces Éléments n'ont jamais existé que sous une forme éclatée : on en trouve l'essentiel 
      dans Gestes et opinions du docteur Faustroll, Les Jours et les nuits, La Chandelle verte, et surtout 
      dans La Dragonne, qui quoiqu'inachevée, apparaît bien comme cette « œuvre unique faite de toutes 
      les œuvres possibles » à la formulation de laquelle Jarry s'était voué corps et âme.
      106pp. 15X23 cm.
      ISBN 0-920615-50-3
      24.95$
      
      
      
      



       

      Les Éditions Paratexte

      S.V.P. Remplir le bon de commande et nous le retourner par télécopieur, par courrier électronique ou par la poste / Please complete the following form and either fax, mail or e-mail it back to the address below.

      _____________________________________________________________________________
      auteur et titre / author and title Prix / price 
      _____________________________________________________________________________ 

      auteur et titre / author and title Prix / price

      _____________________________________________________________________________

      auteur et titre / author and title Prix / price

      _____________________________________________________________________________

      auteur et titre / author and title Prix / price



      _____________________________________________________________________________

      Nom / Name

      _____________________________________________________________________________

      Adresse

      _____________________________________________________________________________

      Adresse

      _____________________________________________________________________________

      Ville / City Prov/State Pays / Country Code Postal / Zip

      _____________________________________________________________________________

      Numéro Visa                      Date d'expiration                                 Signature

      _____________________________________________________________________________ Renseignement supplémentaires / Additional Information

      _____________________________________________________________________________ Renseignement supplémentaires / Additional Information

      _____________________________________________________________________________ Renseignement supplémentaires / Additional Information S.V.P. Remplir le bon de commande et nous le retourner par télécopieur, par courrier électronique ou par la poste / Fax, mail or e-mail competed form to:

      Les Éditions Paratexte
      Trinity College
      6 Hoskin Ave.
      Toronto
      Canada M5S 1H8

      tel: (416) 978-2652
      fax: (416) 978-4949
      e-mail: andrewo@chass.utoronto.ca

      *Attention: ne pas transmettre le numéro de votre carte de crédit par l'INTERNET. Ces renseignements ne sont pas protégés.* Be cautious of e-mailing your credit card number over the internet. This form is not protected from those who would misuse the information.